Tenkai-hen Overture - DVD/Explications sur la production du film

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
  • Explications sur la production du Tenkai-hen dans le livret du DVD.
  • Traduction du japonais vers le français par Archange.
  • Mettez un lien vers cette page plutôt que de copier ailleurs.


Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.                                                       
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.


Traduction

A l'origine, le manga de Saint Seiya devait comporter le chapitre de Poséidon, celui d'Hadès, et celui des Cieux (Tenkai). Mais comme la publication s'est arrêtée avec la fin de la partie Hadès, le Tenkai-hen est demeuré un songe.

Les années passent, jusqu'à l'automne 2002. La mise en chantier du chapitre Hadès en anime est soudainement confirmée. Ce Saint Seiya ressuscité amène à considérer la création d'un élargissement, donnant naissance à un projet de film. La proposition de film parvient à Masami Kurumada, qui propose alors de réaliser en anime le Tenkai-hen. La réalisation de ce chapitre débute officiellement.


Concernant les points initiaux, Masami Kurumada avait présenté le 24 janvier 2003 lors d'un staff meeting officiel ce qui servirait de ligne directrice à l'histoire, comme le fait que Seiya soit dans une chaise roulante, ou la présence du petit frère de Marin enlevé par les cieux. Michiko Yokote a préparé à partir de cela un premier mémo énumérant les points essentiels du scénario, puis les réunions se sont enchaînées. Dans ce scénario, la déesse de la Lune se manifeste et Seiya se retrouve seul. Ces éléments serviraient ensuite de bases au reste du film. Masami Kurumada a continué à ête consulté, et a ainsi spécifié que le nom du frère de Marin devrait être "Tōma". L'effacement des mémoires de Seiya et de Saori figurait également dans ce script.


Voici quelques points intéressants qui diffèrent de la composition finale:


  • La présence de Seika.

Il était prévu que Seika et Saori soient aux côtés de Seiya dans sa chaise roulante, puis Tôma serait alors arrivé.


  • 5 ennemis

A l'origine, il devait y avoir 4 guerriers en plus de Tōma. L'idée proposée par Masami Kurumada, et qui servait de base, était que ces 4 combattants représenteraient les roues du char de Zeus et que Tōma en serait le cocher. Il était donc prévu d'avoir Seiya contre le frère de Marin, Shiryū et Hyōga combattant ensemble deux personnes, et Shun et Ikki combattant également ensemble les deux adversaires restants.


  • Ce que sont devenus les Bronze Saints

Dans la seconde version du script, Saori lisait à Seiya une lettre que lui avait envoyé Shun. Dans cette lettre, il expliquait quelle était leur vie de tous les jours après la bataille contre Hadès.


  • Les Gold Saints aux Cieux

Pendant la création du scénario, les Gold Saints pétrifiés se trouvaient dans un pilier situé aux Cieux, ou bien encore dans un mur. Au final, ils ont reçu un rôle permettant aux Saints de renverser la situation, un peu à l'image du rôle qu'ils tenaient dans le manga.


Une fois les lignes directrices de l'histoire posées, la production a pu commencer, avec en premier lieu l'élaboration du storyboard, des éléments graphiques clés et du design des personnages. Comme Michiko Yokote avait des problèmes de santé, c'est Akatsuki Yamatoya qui s'est chargé d'apporter les dernières retouches au scénario.


Alors que la production du Tenkai-hen Josô ~overture~ approche de la fin, Shigeyasu Yamauchi, superviseur, est confronté à un ardu challenge pour choisir avec précision les “cut” à effectuer. Yamauchi a la réputation de savoir construire des scènes transportant une grande émotion, et dans cette oeuvre aussi le choix précis de l'enchaînement des scènes permet de définir une narration en soi. Il a alors employé une technique inédite (ndt: par rapport à Saint Seiya ?) en appliquant plusieurs niveaux d'interprétations aux paroles des personnages, et selon le jeu des comédiens, les émotions dissimulées dans ces répliques s'expriment discrètement. Ce genre de technique était déjà présent dans les autres travaux qu'il avait dirigé, mais on peut dire que c'est dans cette oeuvre que ces fragments pris et insérés ont pris une forme finale.


En plus du niveau narratif, l'"eau", élément essentiel du décor, est imbriquée partout dans cette oeuvre. C'est également un apport de Yamauchi. Toutes les flaques et étendues d'eau visibles au Sanctuaire proviennent de la Fontaine de la Rédemption qui coule en amont, et l'écoulement de cette eau sert de lien entre tous les personnages. Les anciens compagnons, la Cloth Box qui aurait du être perdue, ou bien encore la protection des Golds Saints se trouvent auprès de cette "eau". Observer l'"eau" permet de comprendre précisément le déroulement de l'histoire. La première confrontation entre Seiya et Tôma se déroule dans un désert torride, et cette scène conte donc uniquement par ses images, sans mots, la position dans lequelle se trouvent les deux personnages. Il en va de même dans l'affrontement suivant, un décor minéral composé de roches angulaires. L'impuissance de Seiya et ainsi suggérée, mais l'eau qui ruisselle au sol représente l'espoir qui se présente à lui. En fait, l'"eau" s'oppose au "feu", autrement dit, à Apollon. Lorsque la scène se teinte du rouge profond d'Apollon, la "lumière" naît à l'opposé, et conduit à une conclusion explosive.

Il n'est pas possible d'expliquer entièrement le film dans ce livret, mais de nombreux symboles et sens cachés sont ainsi répartis dans la totalité de l'oeuvre, et peut-être que son vrai charme est d'en découvrir les secrets et d'en avoir ainsi une nouvelle interprétation.

Pour terminer, nous conseillons à ceux qui veulent approfondir leur compréhension de l'oeuvre d'écouter les commentaires audio bonus.


Légende des images

  • La scène montrant les Golds Saints en train d'être scellés est un ajout de Yamauchi. Les dieux de cette scène sont doublés par deux athlètes de pro-wrestling faisant une cameo: Yūji Nagata (homme) et Rumi Kazama (femme).
  • Dans cette scène, Seiya s'avance dans la Fontaine de la Rédemption afin d'y retrouver Saori. Alors que l'endroit était plongé dans la quiétude la plus totale, l'onde provoquée atteint Saori, qui ouvre alors la bouche pour la première fois. C'est une scène emblématique de cette oeuvre.
  • Dans cette oeuvre, l'union des angles de caméra de Yamauchi et des designs d'Araki donnent naissance à des nombreux plans jamais vus.
  • Les effets de lumière utilisés dans le jeu de scène permettent de faire comprendre le changement soudain d'atmosphère. La musique grave ainsi que les dialogues permettent de créer un spectacle capable de faire ressentir une catharsis chez le spectateur.

Fin de traduction