TLC Chapitre 210

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
TLC Chapitre 210
Saint Seiya - The Lost Canvas
Numéro 210
Titre japonais 幕引き
Titre romaji Makihiki
Titre français Tirage de rideau
Nombre de pages 20
Date 2011/01/06
Magazine Shûkan Shônen Champion 6 (1月20日)
Shuukan champion 06 2011.jpg
Liste
Ordre wiki 210
Précédent    Suivant
Article rédigé par Archange.
Chapitre


Récit

Kairos enchaîné dans le chapelet.

Yōma reconnaît certes là le chapelet capable d'emprisonner les âmes des 108 Spectres, mais ne voit pas trop ce qu'Aspros espère faire avec. En revanche, il est particulièrement furieux de l'insolence du Saint, que celui-ci ait percé ses pensées, et qu'il se mette en travers de la route le menant vers sa vengeance contre Chronos. Kairos déclenche le Real Marbleous, créant un tourbillon d'énergie noire qui déchire le bras droit d'Aspros. Tandis que le Saint se sent aspiré par l'énergie destructrice du tourbillon, Kairos lui signale qu'il est bel et bien un dieu et qu'il donne la preuve de sa différence avec les mortels. Pour lui, les humains ne sont que de simples pantins qu'il manipule sur sa scène de théâtre. Kairos, l'air satisfait à la vue d'Aspros cloué au sol, fait remarquer que les choses ne se sont pas déroulées suivant le scénario du Saint. Aspros persiste pourtant à se relever, déclarant à celui qu'il nomme un "demi dieu" que lui aussi va devenir un acteur de cette pièce ridicule, et enserre alors le corps de Yōma avec le chapelet. Kairos sent alors son âme réintégrer de force son corps humain, et il demande fou de rage à Apros ce qu'il a l'intention de faire, mais le Saint répond juste qu'il va le faire danser.


L'espace s'entrouvre à ce moment-là, laissant place à l'Hyperdimension. Aspros rappelle à Kairos que tout mortel non paré d'une God Cloth se voit annihilé corps et âme s'il a le malheur de faire le moindre pas dans cette dimension. Aspros saisit violemment Kairos par le cou et lui dit que si son corps humain est désintégré, il est très probable que l'âme qui y est cousue s'en tire aussi avec de sérieux dommages. Yōma, l'air fou, hurle qu'il redeviendra un dieu et tuera Chronos, qu'il cessera d'être un "merdique" humain, qu'il a enfin saisi sa chance en cette ère, et qu'un insignifiant mortel comme Aspros ne peut comprendre tout ce qu'il a subi. Aspros se colle nez à nez avec lui et crie qu'aussi misérables soient les vies humaines, elles n'en sont pas moins irremplaçables, évoquant les combats fratricides entre lui et Deuteros que Yōma a provoqués. Tout en poussant peu à peu Kairos vers l'hyperdimension, le Saint exprime son regret d'avoir ainsi écrasé son frère, et ajoute que si malgré ses innombrables vies en tant qu'humain Yōma ne comprend toujours pas ce genre de douleur, alors il n'est qu'un dieu stupide et bien triste.


Kairos détruit par l'hyperdimension.

Le Saint pense qu'à cet égard Kairos lui ressemble. Il pousse pour de bon son adversaire dans l'Hyperdimension, et Yōma en est pulvérisé. Tandis que son âme émiettée et en proie à la douleur flotte dans l'Hyperdimension, Yōma se dit qu'il n'arrête pas de voir le visage de Partita, et admet qu'elle était mignonne, regrettant qu'elle soit morte à cause de lui. Il trouve qu'il était différent lorsqu'il était avec elle, et qu'il aurait même souhaité que le temps s'arrête. Les restes de l'âme de Kairos sont aspirés dans une perle du chapelet.

Aspros, désormais seul, dit que le temps s'est arrêté pour Yōma, que son âme est désormais prisonnière du chapelet, délivrée du cycle continuel des morts et réincarnations. Rester méditer sur les choses précieuses qu'il a jeté et qui ne reviendront plus sera sa punition, et le Saint pense qu'un jour, Yōma ne verra plus ces pensées comme un châtiment mais plutôt comme de chers souvenirs.



Help form status2.png
Améliorable

Des suggestions ou corrections à proposer ?
Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !                                                                                                      

Notes

Différences.
  • Dans la version prépubliée, le chapelet sur la dernière page indiquait encore 3 perles blanches après l'emprisonnement de Yōma, mais dans la version reliée il n'y a plus que deux perles blanches.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références