TLC Chapitre 186

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
TLC Chapitre 186
Saint Seiya - The Lost Canvas
Numéro 186
Titre japonais 灰色の日
Titre romaji Haiiro no hi
Titre français Jours couleurs de cendres
Date 2010/07/01
Magazine Shûkan Shônen Champion 31 (7月15日)
Shuukan champion 31 2010.jpg
Liste
Ordre wiki 186
Précédent    Suivant
Chapitre


Récit

Pandore enfant.

Pandore se demande à partir de quel moment elle n'a plus vu qu'un monde aux couleurs de cendres.

Flashback. Pandore, encore petite fille, énumère les couleurs présentes sur un bouquet de fleurs dans son château familial. Sa servante Partita lui explique avoir reçu ces fleurs en l'honneur de l'arrivée prochaine d'un bébé, alors qu'elle faisait les courses au village. Pandore commence à se demander de quel bébé il s'agit, et Partita répond qu'il s'agit du sien. Pandore écoute joyeusement Partita qui lui dit que savoir qu'un enfant est dans son ventre remplit son monde de couleurs, expliquant que pour elle chaque personne a sa couleur propre. La Pandore actuelle se dit qu'elle était seule dans ce château malgré tous leurs serviteurs, mais qu’avec Partita elle pouvait tout partager, et que c'était probablement l'unique amie qu'elle ait eu. La jeune Pandore demande à Partita si elle a déjà choisi un nom pour le bébé, et celle-ci répond que le nom en question est étranger, de la langue parlée dans la contrée de son compagnon. Un nom qui est celui du Pégase mythologique : Tenma. Elle espère qu'il vivra toujours en étant fonceur, droit et pur.


Présent.

Sasha et Pandore entrechoquent leurs armes respectives. La commandante de l'armée d'Hadès comprend qu'Athéna a utilisé son Cosmos afin d'atteindre son coeur et faire remonter ces vieux souvenirs, technique typique de la déesse selon elle. Encore sous le choc, Pandore ajoute qu'elle avait pourtant tout fait afin d'enfouir ces souvenirs. Rhadamanthe fait mine de vouloir la soutenir, mais Pandore demande à ce que nul n'intervienne. Elle se rapproche calmement d'un Tenma surpris, qui se demande ce qui se passe. Mais il comprend aux visages graves des deux femmes qu'il a du arriver quelque chose à Pandore, et se remémore la Pandore enfant que Yōma lui avait montré. Pandore lui demande s'il est bien le même Tenma que dans sa jeunesse, le fils de Partita, ce qu'il lui confirme d'un air triste. Le Saint se dit que vue de près, cette femme ne semble plus si effrayante, surpris de se retrouver à discuter de sa mère en un tel lieu. Pandore fait remarquer avec un sourire triste que Tenma a probablement hérité sa maladresse de Partita. Le Saint raconte en souriant que malgré toutes les difficultés que sa mère et lui on traversé lorsqu'ils erraient sur les chemins, celle-ci a toujours pris soin de lui avant tout. Pandore continue aussi à dévoiler son passé, expliquant qu'à cette époque Tenma venait de naître, et que sa propre mère n'allait pas non plus tarder à accoucher. Pour elle, le monde rayonnait de mille feux en ce temps, et elle rêvait de vivre des jours heureux en compagnie de son futur frère, de Partita et de Tenma. Soudain, Pandore prend une expression de colère en affirmant que Partita l'a trahie.

Yōma attrapant Pandore par surprise.

Le passé, une nuit de blizzard.

La jeune Pandore et plusieurs gardes squelettes font irruption dans la cabane de Partita mais constatent qu'elle est partie avec Tenma. Hypnos, en tenue civile, fait remarquer à Pandore qu'il ressent la trace du Cosmos d'un Saint d'Athéna, leurs ennemis jurés. Pandore, choquée par cette trahison, ordonne à ses soldats de la poursuivre jusqu'au bout du monde et de les tuer, elle et son fils.

Pandore affirme que Partita est la source de tous ses malheurs. Tenma, incapable d'articuler un mot, se dit choqué qu'elle se trompe, car il sait que sa mère n'est pas la véritable responsable. Pandore crie à Tenma de lui rendre le frère que sa mère a volé, et crie à Athéna de lui rendre son existence. Elle exprime également toute sa colère envers Alone, l'imposteur qui a volé son affection. Pour Pandore, tout s'est effondré le jour où Partita l'a trahie. Tenma explique en évitant un coup de lance de Pandore que ce n'est pas sa mère qui a dérobé l'âme d'Hadès. À ce moment là, un tourbillon apparaît en l'air et Yōma en sort, agrippant par derrière les seins de Pandore et déclarant joyeusement que le coupable était plutôt le père. Il dit avec un grand sourire qu'il ne savait pas que Pandore aimait tant Partita, tandis que celle-ci s'énerve de la manière dont il la tient. Yōma demande énigmatiquement si ça leur dirait de revoir Partita, que tout le monde semble tant aimer. Pour lui, plus les danseurs seront nombreux et plus la fête sera amusante.



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Notes

  • Pas de différences entre la prépublication et la version reliée.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références