StS Omega - Episode 02

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
StS Omega - Episode 02
Omega ep 02 01.jpg
Sōma du Petit Lion
Saint Seiya Ω
Numéro 02
Titre japonais 旅立ち!新世代の聖闘士!
Titre romaji Tabidachi ! Shinsedai no Saint !
Titre français En route, Saint de la nouvelle génération !
Durée 22min 24s
Date 2012/04/08
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 02
Précédent    Suivant
Paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Mars est parvenu à enlever Saori. Kōga entreprend alors de la retrouver et fait la rencontre de Sōma, le Bronze Saint du Petit Lion. Tous deux se retrouveront confrontés sur leur route au Martien Ordychia de la Mante.

Récit

L'image de Saori priant pour que Kōga suive sa voie en la créant de ses propres mains, avant de se dissiper dans les ténèbres. C'est cela que le jeune homme a à l'esprit alors qu'il se réveille brusquement sur la plage au son d'une voix familière, celle de Shaina. En piteux état et ne portant plus la Cloth de Pégase, il entend son maître tenter de s'assurer qu'il va bien. D'abord un peu hagard, il s'inquiète aussitôt pour Saori. La cherchant du regard, il découvre, horrifié, la canne de la jeune femme laissée à l'abandon un peu plus loin. De douloureux souvenirs surgissent alors de sa mémoire.

Kōga était sur le point de porter une attaque. Cependant, Mars était parvenu à l'arrêter d'un seul doigt, estimant que la précédente offensive du nouveau Saint de Pégase n'était en fait qu'un coup de chance. Il était de plus inconcevable qu'il puisse s'opposer à lui avec un Cosmos aussi faible. Une nouvelle salve du Murus Ignis avait alors envoyé Kōga à terre. Saori, hors d'elle, allait se rebeller contre leur assaillant mais celui-ci le lui avait déconseillé, ajoutant que la lumière ne saillait pas à son Cosmos et qu'il valait mieux pour elle se laisser happer par les ténèbres sans discuter. Grâce à son pouvoir, il avait alors fait en sorte que les ténèbres s'étendent cette fois-ci à tout le corps d'Athéna. C'est ainsi que, devant les regards impuissants de Kōga et de Shaina, Saori avait disparu sans laisser la moindre trace. En larmes, le Saint d'Athéna avait été incapable de se mouvoir, comme pétrifié. Mars, lui, savourait déjà sa victoire. Il avait ensuite créé une flamme de la paume de sa main. Shaina s'était aussitôt précipitée dans un dernier élan pour protéger son disciple tandis qu'une violente explosion avait eu lieu, envahissant toute l'île.

Les ravages laissés par l'attaque de Mars sont encore visibles aux alentours. Réalisant son impuissance, Kōga se lamente de n'avoir rien pu faire. Mais selon Shaina, ce n'est pas de sa faute. Après avoir prononcé ces mots, elle s'écroule soudainement sur son disciple. Sur le dos de la femme Saint, la marque ténébreuse de Mars a imprégné sa blessure. Affolé, Kōga craint le pire et tente de la faire revenir à elle, en vain.

Un peu plus tard, alors qu'une pluie fine tombe sur l'île, Shaina a été transportée chez Saori et mise sous respirateur. Tandis que Tatsumi veille sur elle, Kōga, lui, reste à l'écart avant de retourner vers la plage, complètement hors de lui. Il trébuche et s'effondre face contre terre. Ses larmes viennent se mêler à la pluie qui se déverse lentement. Il concentre ensuite toute sa frustration et sa rage dans son poing et donne de puissants coups dans le sable, créant ainsi un profond cratère, avant de s'arrêter et de sangloter de plus belle.

Quelques jours plus tard, un soleil radieux darde ses rayons sur la propriété. À l'intérieur, Kōga, toutes ses affaires personnelles consistant en un unique sac de voyage, vient de confier à son maître son intention de partir. En effet, il est certain que Saori est toujours vivante. Shaina lui dit que le pendentif confié par Athéna, la “Clostone”, le guidera sur son chemin. Ayant été choisi par la Cloth de Pégase, celle de Seiya, le jeune homme doit lui faire la promesse de ne pas revenir avant d'avoir atteint son objectif. Kōga le lui jure et lui assure qu'il vaincra Mars et reviendra en compagnie de Saori. Shaina semble réconfortée.

Et c'est ainsi que le grand départ est arrivé. Dans un hors-bord conduit par Tatsumi, Kōga jette un dernier regard vers l'île sur laquelle il a passé toute son enfance, laissant Shaina, un peu anxieuse, derrière lui. Arrivé sur la terre ferme, il dit à Tatsumi qu'il compte sur lui. Ce à quoi le majordome de Saori rétorque qu'il n'a nul besoin de l'entendre le lui dire. Et son bâton à la main, il enjoint le jeune garçon à se dépêcher de partir, au lieu de rester planter là. Kōga, le sourire aux lèvres, lui dit au revoir, tourne les talons puis s'en va. Tatsumi, qu'on sent en réalité très attaché à lui, le regarde s'éloigner.

Peu après, Kōga arrive devant une plaine et s'arrête un instant. Il se demande bien par où commencer. C'est alors qu'un autre garçon arrive sur les lieux à une vitesse vertigineuse. Celui-ci reconnaît le pendentif que Kōga a en main comme étant une Clostone et en conclut donc qu'il doit être un Saint, tout comme lui. Il souhaite y jeter un oeil mais Kōga, d'abord méfiant, veut savoir à qui il a affaire...avant de réaliser que le mystérieux jeune homme s'est déjà emparé du pendentif. Il se jette sur lui pour récupérer son bien. Cela semble beaucoup amuser le nouveau venu qui l'invite à récupérer la Clostone s'il s'en croit capable. Kōga perd très vite patience et porte un coup que le garçon évite de peu. Celui-ci, le sourire narquois, révèle à l'apprenti de Shaina que les véritables Saints n'ont pas le droit de se battre entre eux pour des motifs personnels. Posant son sac de voyage, il ajoute qu'ils vont pourtant se passer des formalités et invite Kōga à l'attaquer. Irrité par l'attitude du mystérieux garçon, ce dernier jette son propre sac et se précipite sur lui. Malheureusement, son opposant se déplace d'à peine quelques centimètres et il est bien incapable de le toucher. Le nouveau venu se moque alors de lui et va même jusqu'à dire que Kōga n'est pas un Saint, seulement un enfant entré en possession d'une Cloth. À ces mots déplaisants, Kōga passe de plus belle à l'offensive mais en vain puisque son adversaire évite tous les coups aisément. Pour lui il est un Saint d'Athéna, de Saori. Il met plus de puissance dans le dernier coup, allant jusqu'à érafler la joue du jeune homme qui change soudain d'attitude. Touché dans sa fierté, il attaque Kōga de son poing d'où jaillissent désormais des flammes. Celui-ci s'effondre alors, inconscient. Son opposant, réalisant qu'il a été trop loin, tente de le réveiller, sans se rendre compte que, non loin de là, quelqu'un a espionné toute la scène...

A la nuit tombée, Kōga se réveille enfin à la lumière d'un feu de camp, son sac de voyage sous la tête en guise d'oreiller, et réalise que le garçon est resté là auprès de lui. Il découvre également que le pendentif a été placé autour de son cou. Le mystérieux jeune homme s'excuse pour s'être emporté un peu plus tôt et tient à s'assurer que Kōga n'est pas blessé. Il ajoute qu'il va préparer du café, attrape un morceau de bois qui trainait à ses pieds et, du bout du doigt, y met le feu. Abasourdi, Kōga pense à un tour de magie. Son nouveau compagnon n'en revient pas que quelqu'un qui se dise Saint ignore de quoi il s'agit et lui demande s'il s'est vraiment entraîné. La mine boudeuse, Kōga lui répond par l'affirmative en murmurant “plus ou moins”. Le jeune homme se propose alors de lui expliquer. Le Cosmos est une chose. Mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'il possède des attributs élémentaires : le Feu, le Vent, la Foudre, la Terre, l'Eau, les Ténèbres et enfin la Lumière. Chaque Saint a l'un de ces 7 éléments en lui. Enthousiasmé, Kōga cherche à savoir s'il serait capable, à l'instar de son nouvel ami, de créer des flammes. Mais ce dernier lui révèle qu'on ne choisit pas soi-même son élément. Kōga tient alors à découvrir la marche à suivre. D'abord réticent, le garçon finit par céder. Tout d'abord, il convient d'étendre sa conscience à chaque parcelle de son propre corps. Ainsi, une fois que les sens sont suffisamment aiguisés au point de ressentir chaque cellule de son corps, il est impératif de focaliser cette conscience en un seul point et de tout faire exploser d'un coup. Joignant le geste à la parole, il parvient ainsi à produire de nouvelles flammes devant un Kōga enthousiasmé. Puis il se présente finalement comme étant Sōma du Petit Lion. Kōga, après avoir accepté une tasse de café, se présente à son tour. Toutefois, lorsque Sōma s'interroge sur sa constellation protectrice, il marque un temps d'hésitation avant de répondre “Pégase”. Sōma, débordant d'excitation à la seule évocation de ce nom, pense que Kōga doit forcément avoir un lien avec Seiya, le Saint légendaire. Bien qu'il ne l'ait jamais rencontré personnellement, n'importe quel Saint le connaît au moins de nom. Néanmoins, il serait apparemment porté disparu. Kōga n'en savait rien puisque lui-même pensait que Seiya était mort. Avalant une gorgée de café, il la recrache aussitôt, trouvant la boisson trop amère à son goût. Pendant ce temps, à quelques mètres de là, le mystérieux espion, à la solde de Mars, continue son office...

Après avoir levé le camp, les deux amis sont sur le point de reprendre la route. Kōga se pose des questions sur les raisons qui ont poussé Sōma à venir ici. Ce dernier est en réalité en mission pour la “Palestre”. Sautant du coq à l'âne, Sōma interroge son compagnon sur ce qui s'est passé dans les environs. Il a en effet été rapporté qu'une immense explosion de Cosmos s'était produite voilà quelques jours. Kōga reste interdit avant d'avouer la disparition d'Athéna. Sōma n'en croit évidemment pas un mot. Bien qu'il se doute que Kōga ne soit pas un menteur, il affirme savoir où se trouve la déesse. Kōga ne cache pas sa surprise. Il attrape Sōma par le col et exige de savoir où. Le Saint du Petit Lion accepte de le lui dire, à condition qu'il se calme. Kōga s'exécute, comprenant qu'il a été trop loin. Sōma va donc tout lui révéler...

Le lendemain, sous un soleil de plomb, on retrouve Kōga menant une barque avec Sōma à son bord. Agitant nerveusement les rames, il ne comprend pas pourquoi il en est réduit à faire cela. Sōma, ses notes en main, lui dit que s'il tient à savoir où est Athéna, alors il doit arrêter de se plaindre. Le nouveau Saint de Pégase craint de tomber nez à nez avec Tatsumi, surtout qu'il vient à peine de quitter l'île. Il réalise alors que leur barque passe au niveau de la propriété de Saori et se cache aussitôt, tout en continuant de ramer. Le majordome, lui, est tranquillement assis devant le perron de la demeure et semble avoir remarqué quelque chose.

Un peu plus tard, Sōma rejoint Kōga dans leur embarcation. L'enquête est terminée selon lui. Il invite donc Kōga à repartir avec lui en direction de la Palestre, surtout qu'ils devraient mieux y comprendre ce qui est arrivé à Athéna. Le Saint de Pégase exige des explications. Après tout, Sōma lui avait bien confirmé savoir où se trouvait Athéna. Le sourire crispé, son ami lui conseille de ne pas faire attention aux détails. La Palestre est un établissement fondé par Athéna elle-même. Il y aura donc bien au moins une personne qui en saura plus. Malgré la désagréable sensation d'avoir été utilisé, Kōga accepte tout de même de le suivre là-bas. Sōma le prévient que la Palestre est assez éloignée du lieu où ils sont actuellement. Peu importe pour Kōga, il fera tout pour rejoindre Athéna, quitte à aller jusqu'au bout du monde. Sōma lui explique ensuite ce qu'est la Palestre : une école où l'on apprend les bases pour être un Saint.

Après avoir beaucoup voyagé, les deux compères finissent par se poser au beau milieu d'une forêt à la nuit tombée, autour d'un feu de camp. Sōma dit qu'il s'entraîne en bonne et due forme depuis son admission à la Palestre. Gêné, Kōga lui avoue ne pas s'être entraîné très sérieusement de son côté. Sōma ne trouve pas ça étonnant, surtout si on l'y a forcé. Le jeune disciple de Shaina cherche par la suite à savoir pourquoi son compagnon a voulu devenir Saint. À cette question, le visage de Sōma, d'ordinaire si jovial, s'assombrit. Soudain, le feu s'éteint brusquement. Sōma est sur ses gardes. La voix du mystérieux espion retentit alors. Celui-ci ironise sur le fait qu'on ne le remarque que maintenant, étant donné qu'il les a constamment surveillés depuis un bon moment déjà. Sōma lui ordonne de sortir de sa cachette. L'inconnu s'exécute et ajoute que, bien que les deux Saints aient du tempérament, ils n'ont pas la force qui va de pair. Sōma reconnaît aussitôt l' “armure” qu'il porte. Des horreurs du passé lui reviennent en mémoire : lui, enfant, des larmes plein les yeux; un homme à terre et une mystérieuse femme portant le même type de protection ainsi qu'un masque, du sang s'écoulant de ses griffes acérées. Fou de rage, il pense que le nouveau venu est un allié de cette femme. Mais l'homme qui lui fait face se présente comme étant au service de Mars. Il fait parti de l'unité de reconnaissance des Martiens : Ordychia de la Mante ! Selon lui, il est inutile que son maître se rabaisse à venir s'occuper d'eux en personne et prend plaisir à l'idée de les torturer à petit feu. Sōma réagit à cette provocation en appelant sa Cloth à lui. Le bracelet à son poignet, sa Clostone, se met à scintiller. La constellation flamboyante du Petit Lion apparaît alors et Sōma revêt ainsi la Bronze Cloth. Il se précipite sans plus tarder sur son ennemi. Mais le Martien évite le coup et touche violemment le Saint avant de le propulser au loin. Kōga a à peine le temps de réagir qu'il est assaillit à son tour. Ordychia le frappe et l'envoie face contre terre. Pour pimenter le combat, il enjoint les deux amis à l'affronter ensemble. Sōma interdit pourtant formellement à Kōga d'intervenir et éloigne sa proie à l'aide de ses flammes. Mais le jeune garçon ne l'entend pas de cette oreille. Si cet homme est au service de Mars, il est donc son ennemi à lui aussi. Kōga revêt la Cloth de Pégase et va se jeter dans la bataille...avant de se rendre compte qu'il a énormément de mal à se mouvoir. Pour Sōma, qui tente maintenant de toucher son ennemi de ses poings, Kōga a du mal à enflammer son Cosmos et ferait mieux de rester à l'écart. Mais le Saint de Pégase n'est pas de cet avis. Ordychia lui envoie alors une salve d'attaques ténébreuses. Kōga, touché de plein fouet, se retrouve projeté contre un arbre. La Mante exulte de joie et concentre son pouvoir en une attaque plus imposante. Mais à son grand étonnement, Sōma s'est interposé et a bloqué le coup, non sans mal. Ordychia ricane de plus belle, leur amitié va causer leur perte commune. Mais Sōma a encore de l'énergie à revendre et repasse à l'offensive à l'aide de ses flammes. Le Martien les évite aisément, tout en reconnaissant néanmoins au Petit Lion qu'il a la combativité d'un adulte. Il va donc lui aussi se battre sérieusement. Les bras levés, il invoque le Dark Mist : un brouillard dense surgit ainsi, enveloppant Ordychia et le paysage aux alentours. Les deux Bronze Saints se retrouvent pris au piège. La voix du Martien se fait pourtant clairement entendre. Il a bien l'intention de s'amuser avec Sōma grâce aux ténèbres, jusqu'à ce qu'il en meure. Le Saint est alors assailli de toutes parts par une pluie de coups invisibles. Il tente une offensive, en vain. La Mante affirme être intouchable, aidé par les ténèbres environnantes. Sōma comprend qu'il s'agit de l'élément d'Ordychia de la Mante. Il ne lui reste donc plus qu'à faire disparaître le brouillard grâce à ses flammes. Les mains jointes, il forme une attaque de feu...qui s'évapore aussitôt. Toutes ses autres tentatives demeurent infructueuses. Il pense ne pas être concentré et subit une nouvelle salve de coups sans pouvoir réagir. Ordychia lui demande où a bien pu passer sa combativité. Cette fois-ci c'en est trop pour Kōga, il ne veut plus être un simple spectateur impuissant, comme lors de l'enlèvement de Saori. L'élément des Ténèbres du Martien lui rappelle que lui aussi possède un attribut élémentaire et tente le tout pour le tout. Les conseils de Sōma en tête, il se concentre jusqu'à ce qu'une lueur émane de son corps, le Cosmos. La lumière se fait de plus en plus intense et dissipe totalement le Dark Mist, aveuglant Ordychia au passage. Sōma réalise ainsi que l'élément de Kôga est celui de la Lumière. Cela semble impossible à la Mante pour qui Kōga n'était qu'un enfant à peine capable d'enflammer son Cosmos. Alors qu'il puisse utiliser l'élément de la lumière lui est inconcevable. Kōga enjoint son ami à passer à l'attaque. Sōma ne se fait pas prier et exécute son arcane, le Flame Desperado : des flammes surgissent de son poing et emportent Ordychia dans un tourbillon incandescent. Il s'effondre, laissant Sōma victorieux. Mais le Martien a la vie dure et, titubant, il s'enfuit au loin. Sōma ne peut pour autant se permettre de le suivre. Il revient vers Kōga et, encore surpris par lui, lui dit qu'il retire ce qu'il lui avait lancé au visage un peu plus tôt. Lui tendant la main, il l'appelle Kōga “de Pégase”. Kōga l'attrape et remercie alors Sōma “du Petit Lion”.

Un peu plus loi, Ordychia, à bout de souffle a du mal à encaisser sa défaite. Il entend du bruit près de lui et sourit lorsqu'il découvre qui vient d'arriver. Malheureusement pour lui, c'est la mort qui l'attend : le nouveau venu l'exécute sans sommation de ses griffes tranchantes. Des griffes qui ne sont pas sans rappeler celles que possédaient la jeune femme issue du passé de Sōma...

Ailleurs, siégeant sur son sombre trône, le dieu Mars repense à l'élément de la Lumière et au fameux nouveau Saint, Kōga de Pégase.

Finalement, Kōga et Sōma arrivent devant une chaîne de montagnes enneigées. Selon Sōma, ils sont maintenant tout près de la Palestre. Kōga ne peut s'empêcher d'avoir une pensée pour Saori à qui il fait solennellement la promesse de devenir plus fort pour venir la libérer.



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,4 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

StS Omega - Episode 02
# Début Fin Issue
003 StS Omega - Episode 02 StS Omega - Episode 02 Victoire de Kōga et Sōma Kōga, Sōma Versus Ordychia


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Hideki Hiroshima
Storyboard : Eisaku Inoue
Directeur(s) de l'animation : Emiko Miyamoto
Scénario : Akatsuki Yamatoya
Directeur(s) artistique : Tomoko Yoshida

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Emiko Miyamoto
Takashi Nashizawa
Nobuyoshi Sasakado
Kazue Sakai
Hiroki Morimune
Nozomu Shishido
Kōdai Watanabe
Nobuhiro Masuda
Yoshitaka Yashima
Akira Takahashi
Natsuko Suzuki
Toshiharu Sugie
Sadatoshi Matsuzaka
Osamu Ishikawa
Katsunori Enomoto
Takenori Tsukuma
Yōsuke Yabumoto
Studio Guts
Koa
Studio Wanpack
Acca effe
Mutsu Planning
drop
Intervalliste(s)
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Décors
Magic House
Yūko Azumi
Daigorō Yamaguchi
Shōji Tokiwa
Couleurs digitales
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Coordination couleurs
Yūki Akimoto
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Yuichirō Okano
Satoshi Nakamura
Atsunori Shinagawa
Mitsuru Kuno
金珉序 (transcription incertaine)
Wataru Nakamichi
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Masanori Satō
Assistant de production
Yoshiaki Yanagi
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Le Départ. Une nouvelle génération de Chevalier !"
  • Benoît du Pac était notamment la voix de Yato dans l'adaptation animée de The Lost Canvas.
  • Didier Duclos était déjà adaptateur sur le doublage des 18 derniers épisodes d'Hadès.
  • Erreur de la VF : Ordychia se présente comme un Chevalier (celui de la Mante Religieuse) !




Références