StS Omega - Episode 14

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
StS Omega - Episode 14
Omega ep 14 01.jpg
Yuna enfant
Saint Seiya Ω
Numéro 14
Titre japonais 故郷での再会! 雪原の師弟対決!
Titre romaji Kokyō de no Saikai! Setsugen no Shitei Taiketsu!
Titre français Retrouvailles dans sa patrie! Duel entre maître et élève dans les plaines enneigées !
Durée 22min 24s
Date 2012/07/01
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 14
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Parvenue dans son village natal, Yuna retrouve une vieille connaissance, Pavlin du Paon, une femme Saint à qui elle doit tout. Un duel inévitable entre maître et élève se joue dès lors dans les plaines enneigées.

Récit

Poursuivant leur route en quête des prochaines Ruines élémentaires, le groupe conduit par Alia arrive devant une chaîne de montagnes enneigées. Kōga réagit avec enthousiasme en voyant la neige tomber, ce qui a le don d'exaspérer Sōma au plus haut point. Ce spectacle est également du goût d'Alia qui voit de la neige pour la première fois de sa vie. Pourtant, Yuna semble dubitative : selon ses dires, il n'y en aurait jamais eu autant en cette saison. Le plus étrange, c'est que de tous les endroits qu'ils ont traversés pour arriver jusqu'ici, ils n'ont trouvés que fleurs, forêts, villes ou encore lacs desséchés. La cause de tous ces maux ne serait nulle autre que la Tour de Babel érigée par Mars, et cela parce que le Cosmos de la Terre est siphonné pour être envoyé vers elle. Ce qui engendre des dérèglements massifs et des catastrophes sur toute la planète. Par ailleurs, Yuna est parvenue à récupérer le Cristal de Cosmos dans les Ruines du Vent. En conséquence, il reste encore quatre Cœurs à détruire. Kōga, lui, est optimiste quant au succès de leur mission. Ils reprennent donc leur route sans perdre de temps. Yuna s'arrête un instant puis rejoint les autres, partis devant.

Au château de Mars, Sonia a convoqué six Silver Saints. Elle déplore le fait qu'Athéna n'ait pas encore été récupérée et que l'un des Cœurs ait été détruit. Sans compter que trois Silver ont été vaincus, ce qui tendrait à ternir leur réputation. La Martienne leur rappelle également que la paix ne pourra être instaurée qu'au moment où les pouvoirs de Babel permettront de bâtir un nouveau Sanctuaire. Elle leur assigne donc la mission suivante : éliminer les rebelles et ramener Athéna. La seule femme présente parmi le groupe de Silver Saints, Pavlin du Paon, manifeste alors son désir d'accomplir personnellement cette tâche. Car comme elle le laisse entendre, elle aurait un lien avec l'un des Saints rebelles. Elle pense aussi savoir où ils se trouvent, désireuse d'effacer le tort fait à son rang. Sonia accepte l'offre et Pavlin se met aussitôt en route. Cependant après son départ, la fille de Mars envoie également les Silver restants, se demandant du même coup si leur contrôle sur les Saints ne serait pas insuffisant.

Alors qu'une véritable tempête de neige se déchaine dans les environs, Yuna et les autres ont trouvés refuge dans une grotte. A l'aide de son élément, Sōma allume un feu de camp pour réchauffer leurs corps meurtris par le froid. Malheureusement, le blizzard qui s'abat et qui est monnaie courante dans cette région ne leur permettra sans doute pas d'aller plus en avant pour la journée. Dès qu'il se sera calmé, Yuna compte rejoindre la ville. Face à ses amis qui commencent à s'interroger, Yuna leur révèle qu'il s'agit en réalité de sa contrée natale. Kōga et Sōma, qui pensaient au départ s'arrêter chez Yuna, apprennent qu'elle n'a en revanche plus aucune famille, à cause de la guerre, et s'excusent pour avoir parler trop vite. Mais la jeune fille leur dit qu'elle n'est pas la seule dans ce cas-là. Elle a été obligée de survivre seule depuis sa plus tendre enfance, ne pouvant compter que sur elle-même. Mais contrairement à ce que pensait Kōga, elle n'a pas toujours été aussi forte et décidée. En effet, une personne l'a aidée quand elle était seule...

Quelques années plus tôt, au sein d'un village, Yuna, enfant, avait été prise en flagrant délit de vol. Ayant subtilisé des pains, elle avait pris la fuite, avant de tomber nez à nez avec une femme Saint du nom de Pavlin. Celle-ci s'était mise à lui parler des Saints d'Athéna dont Yuna ignorait encore l'existence. Le boulanger aux trousses de la petite fille était alors intervenu et s'apprêtait à l'emmener avec lui. Pavlin s'en était mêlée et avait insisté pour garder Yuna auprès d'elle car elle avait tout de suite remarqué qu'elle ne manquait ni de courage ni de force physique et qu'elle était tout sauf paresseuse. Pour s'acquitter de sa dette, Pavlin avait trouvé une alternative : plutôt que de rembourser elle-même le boulanger, elle lui avait demandé de laisser travailler Yuna afin qu'elle mérite son pain journalier. Mais l'homme considérait toujours la fillette comme une voleuse. La jeune femme Saint avait dès lors fait promettre à Yuna de ne plus voler quoi que ce soit.

Au lever du jour, la petite avait ensuite donné ses pains à sa mystérieuse sauveuse pour la remercier de lui être venue en aide. Toutes les deux s'étaient ensuite échangé leurs noms.

Dans le présent, Yuna ajoute que Pavlin lui répétait qu'il fallait toujours réfléchir à une autre solution afin de trouver la meilleure issue possible. Et plutôt que de lui faciliter la tâche en achetant les pains, elle l'avait poussé à les gagner honnêtement. Ce qui fait d'elle une femme respectable selon ses deux amis. Pavlin est devenue le modèle de la jeune fille qui a dès lors décidé de devenir Saint d'Athéna dans le but de trouver un moyen pour qu'il n'y ait plus d'enfants seuls comme elle dans le monde, ne connaissant que la tristesse au lieu du bonheur. Ainsi, elle avait quitté la ville avec la Silver Saint.

Face à la beauté et à l'immensité du ciel étoilé, Pavlin avait cherché à savoir ce que sa jeune apprentie ressentait à la vue du mouvement des astres. D'abord hésitante, Yuna avait répondu qu'elle y voyait de grands troubles, une révolte, de la lumière. Et aussi un faible mais véritable espoir qui finirait un jour par acquérir une grande force. Quelle ne fût donc pas la surprise de Pavlin de découvrir avec elle aisance Yuna semblait lire les astres qui était selon elle un don permettant de ressentir la force de l'univers et de traduire ses mouvements par des mots. Elle lui avait alors conseillé d'utiliser ce Cosmos afin d'aider les autres. De plus, elle lui avait promis de l'aider à rejoindre les Saints.

Yuna explique à ses amis que, par la suite, Pavlin l'a entrainée et lui a permit d'entrer à la Palestre. Sōma repense à son propre maître qui semble être fait du même bois. Yuna termine en expliquant que, depuis, elle ne l'a plus revue vu que les Saints sont envoyés en mission aux quatre coins du monde. Alia ressent sa tristesse, même si la Saint de l'Aigle est certaine que Pavlin se porte bien. Réalisant à ce moment-là qu'elle a beaucoup trop parlé, elle s'empresse de dégager l'ouverture de la grotte recouverte de neige et, avec un large sourire, enjoint ses amis à continuer leur route vers la ville, maintenant que le blizzard a cessé. Ses compagnons la suivent donc.

Arrivés dans la ville natale de la jeune fille, Alia, les deux garçons à ses côtés, constate qu'elle n'est plus que ruines et désolation. Elle s'effondre devant ce triste spectacle, ne comprenant pas ce qui a pu arriver. Yuna, qui les rejoint, lui explique que la guerre en est la cause. Il y a sept ans, juste après son départ, cet endroit est devenu un véritable champ de batailles. Cependant, il apparaitrait que des habitants se trouveraient encore dans le coin, dans une ville située à une vingtaine de kilomètres d'ici. Ils feraient donc bien de s'y rendre. Inquiète pour Alia, Yuna constate qu'elle subit le contre-coup de la fatigue et invite ses compagnons à reprendre immédiatement leur route. Mais alors que le blizzard reprend de plus belle, un Cosmos se fait soudain ressentir. Contre toute attente, Yuna souhaite rester en arrière pour s'en charger et leur demande de partir en avant. Comme elle connaît les environs mieux qu'eux, elle sera de ce fait plus à son avantage et pourra fuir facilement si besoin est. Le plus important est de protéger Alia, sans compter qu'il s'agit très probablement d'un Silver Saint. Sōma lui demande de faire le strict nécessaire pour gagner du temps mais de ne surtout pas tenter quelque chose de désespéré. Kōga prend Alia sur ses épaules puis ils disparaissent au loin tous les trois.

Restée seule, Yuna est rapidement rejointe par leur assaillant. Ne lui laissant pas le temps de se révéler, Yuna revêt aussitôt sa Cloth et se jette sur lui...avant de découvrir qu'il s'agit en réalité de Pavlin. Sous le choc, elle s'arrête net. Son maître lui demande subitement ce qu'elle a fait de son masque et lui reproche d'avoir enfreint les règles des Saints. Seulement, Yuna lui apprend qu'elle a décidé de le retirer d'elle-même. Pavlin en arrive donc à la conclusion que l'enlèvement d'Athéna, mais également la destruction d'un des Cœurs seraient ainsi des faits avérés. Et ceci, elle ne peut lui pardonner. Le blizzard se calme au moment où le combat prédestiné commence. Un combat qui commence au corps-à-corps. Yuna tente de faire entendre raison à son maître : les Silver saints sont manipulés. Mais la jeune femme se moque bien des accusations de la Saint de l'Aigle et envoie sur elle Īki Pieria, une technique qui lui permet d'envoyer à sa guise des coups tranchants contre son adversaire. Yuna, sévèrement touchée, s'écroule dans le sol enneigé. Elle a tout juste le temps d'arrêter le coup de Pavlin qui lui donne l'ordre de ramener immédiatement Athéna et d'aller aussitôt s'excuser auprès de Mars. Bien entendu, Yuna refuse de se soumettre car, comme elle l'explique, Mars ne rassemble cette puissance au Sanctuaire que pour son propre bénéfice, dérobant le Cosmos de la Terre sans se soucier des catastrophes que cela peut engendrer. Mais encore une fois, ses paroles n'ont pas le moindre effet sur Pavlin pour qui le dieu de la guerre est absolu. Yuna la repousse alors à l'aide de son Cosmos. La jeune fille a bien du mal à comprendre ce qui peut pousser une personne aussi intelligente que son maître à obéir aveuglément à Mars. Pour Pavlin, les Saints sont au service d'Athéna, le reste importe donc peu. Néanmoins, Yuna lui apprend qu'Alia n'est pas la véritable Athéna pour qui eux, Bronze Saints, se battent. Cela amuse son maître qui considère le Cosmos de Yuna avec dédain, avant de se jeter sur elle. La Saint de l'Aigle pare difficilement ses coups et finit à terre. Sans puissance ni détermination, la défaite est inévitable. Voilà ce qu'affirme Pavlin qui, faisant soudainement brûler son Cosmos, lance le Peacock Blizzard. Une violente tornade s'abat sur Yuna qui retombe une nouvelle fois au sol. Son adversaire lui dit malgré tout de se relever : si elle n'est même pas capable de la vaincre, elle ne pourra rien protéger par la suite et l'incite en conséquence à enflammer son Cosmos.

Dans le passé, Yuna subissait le sévère entraînement de son maître. Les larmes lui étaient montées aux yeux mais Pavlin lui avait dit de ne pas pleurer. Si elle voulait devenir Saint et protéger le bonheur des autres, elle devrait surmonter cette faiblesse. Ces mots avaient fait mouche sur la fillette qui s'était difficilement redressée sur ses jambes. Yuna avait continué en lui demandant de devenir plus forte que n'importe qui et d'être le poing qui protègerait Athéna et toute l'humanité. Et pour se faire, elle devait enflammer son Cosmos...

Debout sur ses deux jambes et après cette réminiscence de son passé, Yuna apprend la vérité à Pavlin. Elle n'a pas retiré son masque pour offenser Athéna, bien au contraire. Ce qu'elle désirait en ce temps-là, c'était créer son propre chemin par elle-même, un chemin qui finirait par la conduire à la déesse. Plutôt que suivre une loi imposée, elle souhaite maintenant obéir aux principes dictés par son cœur. Car c'est uniquement de cette façon qu'elle pourra parvenir à obtenir la force qu'elle désire. Par-dessus tout elle veut acquérir de la puissance pour prouver à son maître sa détermination à vouloir protéger ce qui doit l'être. En guise de démonstration, elle exécute sa nouvelle arcane apprise précédemment, Aquila Spinning Predation. Pavlin va la contrer avec le Peacock Blizzard, en vain. Yuna l'emporte finalement tandis que l'explosion provoquée par la collision de leurs attaques retombe en infinie poussière d'étoiles. A bout de force, la Saint du Paon reconnaît la valeur de Yuna en tant que Saint, fière de la guerrière accomplie qu'elle est devenue. En réalité, Pavlin avait fait en sorte d'être la première à rejoindre son élève avant que les “autres” n'interviennent. Tout à coup, des flèches de lumière transpercent les cieux. Pavlin s'écarte juste à temps avec Yuna, au moment où les Silver Saints envoyés par Sonia font leur apparition, bien décidés à abattre celle qu'ils considèrent désormais comme une traîtresse avec son élève. Improvisés juges et bourreaux, fidèles à la cause de Mars, ceux-ci répondent aux noms de Sham de la Flèche, Balazo du Réticule et Almaaz de l'Aurige. Pavlin choisit ce moment pour faire une révélation de la plus haute importance à Yuna et lui demande d'en informer ses compagnons : Saori Kido serait belle et bien vivante. Mars la garde captive tout en se servant d'Alia qu'il présente comme la nouvelle Athéna et ceci dans un but tenu secret. A cet instant précis, les deux femmes se jettent conjointement dans la bataille et parviennent même à repousser leurs adversaires. D'après Pavlin, Saori demeurerait utile à Mars jusqu'à ce qu'il atteigne son objectif. En conséquence, il reste encore du temps aux Bronze Saints. D'ailleurs, elle pense qu'à force de persévérance, ils parviendront à sauver la déesse. Et, étant donné que protéger Alia est la priorité, elle choisit alors de se charger des Silvers lancés à leurs trousses. Bien évidemment, Yuna ne peut consentir à laisser son maître se débrouiller seule face à trois ennemis à la fois. Seulement cette dernière rappelle ce que la jeune fille lui avait dit un peu plus tôt : elle doit par-dessus tout suivre les principes dictés par son coeur et imposer sa volonté. Et c'est alors qu'à la grande surprise de Yuna, Pavlin retire son propre masque. Elle ordonne à son élève de fuir au plus vite, décidée à se battre avec une résolution aussi ferme que la sienne. Bien qu'à contre-cœur, Yuna remercie son maître et quitte les lieux. Le groupe d'assaillants marque également son étonnement de voir une femme Saint briser les règles. Pavlin sait parfaitement qu'en tant que telle, elle se doit de garder son visage caché. Dans le cas contraire, elle devrait soit tuer soit aimer la personne qui l'aurait vue sans son masque. Qu'une femme Saint au service d'Athéna en arrive à cette extrémité est donc lourd de sous-entendus. Les Silver Saints n'ont que faire de cette menace et vont passer à l'attaque. Dans le même temps, Pavlin lance un ultime Peacock Blizzard. La neige se recouvre ensuite d'une gerbe de sang...

Quant à Yuna, elle parvient au village où Kōga vient à sa rencontre, rassuré de la retrouver saine et sauve. Conformément à l'ordre reçu précédemment, elle lui révèle que Saori est toujours vivante, bien que gardée prisonnière auprès de Mars. Et que cette information, elle la tient de son maître elle-même.

Tous deux rejoignent ensuite Sōma et Alia dans un chalet, également soulagés de voir que leur amie n'a rien.

Dehors, la neige qui s'amoncelle commence à recouvrir un masque laissé à l'abandon, celui de Pavlin, Silver Saint du Paon...



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : synopsis, récit complet, notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,0 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

StS Omega - Episode 14
# Début Fin Issue
027 StS Omega - Episode 14 StS Omega - Episode 14 Victoire de Yuna Yuna Versus Pavlin
028 StS Omega - Episode 14 StS Omega - Episode 14 Yuna quitte le combat à la demande de Pavlin, issue inconnue pour les autres protagonistes Yuna, Pavlin Versus Almaaz, Sham, Balazo


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Takao Iwai
Storyboard : Masato Jinbō
Directeur(s) de l'animation : Emiko Miyamoto
Scénario : Michiko Yokote
Directeur(s) artistique : Osamu Honda

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Emiko Miyamoto
Osamu Ishikawa
Nobuyoshi Sasakado
Yasuhiko Ooyama
Sadatoshi Matsuzaka
Nobuhiro Masuda
Takeshi Morita
Takayuki Manaka
Chizuru Mori
Hiroki Morimune
Emi Mori
Yūichi Hamano
Mitsuko Baba
Terumi Nishii
Yasuko Fukumoto
Toei Phils.
Triple A
Intervalliste(s)
Toei Phils.
A-Line
Décors
Bakuproduction
Osamu Honda
Misato Zushi
Rie Honda
和昭 Iida (transcription incertaine)
Yuri Kuwabara
峻大 Mayu (transcription incertain)
Couleurs digitales
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Ryōhei Matsuda
Tarō Kitagawa
Coordination couleurs
Yūichi Ashikaga
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Yuichirō Okano
Satoshi Nakamura
Atsunori Shinagawa
Mitsuru Kuno
金 珉序 (transcription incertaine)
Wataru Nakamichi
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Yūsuke Suzuki
Assistant de production
Naoto Sakai
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Julien Vidal, Thomas Charlet


Notes

  • Le titre utilisé est : "Retrouvailles en terre natale. L'élève affronte le maître!".
  • Maladresse grossière de Didier Duclos : le Réticule (la constellation de Balazo) devient féminin !




Références