Tartare

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Article initié par Archange et repris par Saint Alphazero.

冥府 (タルタロス) - kuronosu rabyurintosu, litt. 冥府 (meifu) = royaume des morts

Le Tartare est le lieu dans lequel les Hécatonchires et les Cyclopes furent exilés par leur père Ouranos[1]. Vaincu par son fils Zeus, Cronos y fut également emprisonné par la suite[1], ainsi que les onze autres Titans et leur peuple [2].
Les Titans reviennent finalement dans le monde actuel par le biais de Pontos mais y retombent après avoir été vaincus par les Gold Saints. Les profondeurs de cet enfer exercent alors une attraction sur leurs corps lorsque la vie commence à les quitter. Le fond est décrit tel un abysse de ténèbre, un monde de néant, sans haut ni bas, où personne ne peut intervenir[3]. Une fois plongés, les Titans sont confrontés à la douleur de la mort mais augmentent leur Cosmos en contrepartie[4].
Il existe également des mains noires, provenant de l'appel des morts, qui peuvent attraper quiconque afin de le faire précipiter dans les profondeurs[5].

  • Malgré sa défaite face à Shura, la chute de Crios dans le Tartare n'est pas montrée.
  • En dépit de leur mention, aucun Cyclope n'apparait dans le récit.


Japet qui chute dans le Tartare en compagnie de sa femme Thémis (vol.13, chap.52).
Coeos aspiré vers les profondeurs du Tartare après sa défaite face à Aiolia (vol.15, chap.61).
Vaincu par Aiolia, Hypérion face à son roi et attiré vers le néant (vol.17, chap.72).
De longues mains spectrales qui sortent du Tartare pour tenter d'amener Cronos dans les profondeurs (vol.17, chap.72).
Nocopy.jpg
  • Les articles de ce site ont nécessité de nombreuses heures de rédaction. Merci de ne pas en recopier des parties sans autorisation.                                                       
  • Many hours were spent on these articles. Please don't copy part or make translations of them without permission.

Les hauteurs se montrent moins hostiles et sont occupées par le peuple emprisonné. Plongé dans les ténèbres et le cauchemar, il réclame son droit de vivre ainsi que sa liberté, et garde l'espoir de retrouver la lumière malgré la souffrance et la tristesse.[6][7].
C'est également à ce niveau où se dresse l'autel du dieu déchu qui deviendra le Chronos Laburinthos érigé sur une terre couverte par les éclairs et un ciel noir[8].

Le Chronos Laburinthos sous le ciel sombre et menaçant du Tartare (volume 10).
Un peuple qui souffre et privé du droit de mourir (vol.10, chap.38).
L'espoir d'un avenir sur Terre baigné de lumière (vol.13, chap.54).


Références

  1. 1,0 et 1,1 Volume 2, chapitre 6 (Pope).
  2. Volume 4, chapitre 17 (Hypérion) ; Volume 7, chapitre 27 (Hypérion, Coeos) ; Volume 9, chapitre 35 (Hypérion).
  3. Volume 13, chapitre 52 (Japet).
  4. Volume 7, chapitre 27 (Mnémosyne, Hypérion).
  5. Volume 17, chapitre 72 (Aiolia, Cronos).
  6. Volume 10, chapitre 38 (Hypérion, Coeos)
  7. Volume 13, chapitre 55 (peuple des Titans).
  8. Volume 10, chapitre 38 (soldats des Titans).