Saint Seiya Gigantomachia

De SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher
Saint Seiya Gigantomachia
Gigantomachia cover1.jpg
Saint Seiya Gigantomachia
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais Gigantomachia Mei no Shô
Numéro 01
Production
Auteur(s) Tatsuya Hamazaki, Masami Kurumada
Editeur(s) Shueisha LTD.
Caractéristiques
Type de produit Publication
ISBN 4-08-703119-5
Nb. de pages 212
Sortie
Date 2002/08/23
Prix 800 yens
.    .
Saint Seiya Gigantomachia
Gigantomachia cover2.jpg
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais Gigantomachia Chi no Shô
Numéro 02
Production
Auteur(s) Tatsuya Hamazaki, Masami Kurumada
Editeur(s) Shueisha LTD.
Caractéristiques
Type de produit Publication
ISBN 4-08-703123-3
Nb. de pages 212
Sortie
Date 2002/12/16
Prix 800 yens
.    .
Article entièrement rédigé par Archange.
Saint Seiya Gigantomachia est une histoire en 2 romans publiée par la Shûeisha dans la collection Jump Books. Ce récit est co-écrit par Masami Kurumada, auteur original de Saint Seiya, et Tatsuya Hamazaki, un auteur qui a à son actif de nombreux romans tirés de mangas tels que "One Piece" ou ".hack". Les 2 romans de Gigantomachia respectivement sortis en août et décembre 2002 s'inscrivent en tant que second projet du revival de Saint Seiya et relatent l'affrontement opposant les Saints d'Athéna aux Géants menés par le dieu Typhon.

Chronologiquement, l'histoire est supposée prendre place entre la bataille peu après la Guerre Sainte contre Hadès. Tout comme l'arc Asgard de l'anime, cette histoire se concentre surtout sur les efforts des Bronze Saints et de quelques nouveaux personnages. Les Gold Saints n'y font par conséquent aucune apparition, bien que certains soient mentionnés dans le récit. L'auteur s'appuie sur de nombreux éléments de l'Hypermythe, et le Cosmo Special, livre dont cette genèse est tiré, est cité dans la bibliographie de Gigantomachia.

  • Livre 1: Gigantomachia, le chapitre de Mei (ギガントマキア 盟の章 - Gigantomakia Mei no Shô)
  • Livre 2: Gigantomachia, le chapitre du Sang (ギガントマキア 血の章 - Gigantomakia Chi no Shô)


Traduction

Il n'existe pas de version officielle française de Gigantomachia, mais une traduction japonais->français réalisée par Archange est disponible :


Introduction

Dans les temps reculés de la mythologie, Athéna, appuyée par ses Saints, livra de nombreuses guerres afin de protéger l'amour et la justice sur Terre, et l'une de ces batailles l'opposa notamment aux Géants vénérant le dieu Typhon. Au terme de cette terrible guerre, Typhon et ses Géants furent finalement défaits et scellés sous l'Etna, en Sicile.

Vingtième siècle. Des nombreux événements troublants ont lieu en périphérie du Sanctuaire : des Saints subissent des tentatives d'assassinat et la jeune Yulij du Sextant est kidnappée par de mystérieux intrus qui prétendent être des Géants. Quel est le but de cet enlèvement ? Comment ont-ils pu se libérer ?

Athéna et ses 5 Bronze Saints bien connus vont se rendre en Sicile afin de tirer au clair cette histoire, et essayer d'empêcher le retour de Typhon. Ils seront aidés dans leur périple par un habitué de la Sicile, ce nouveau personnage nommé Mei, qui se trouve être l'un des 100 enfants envoyés en camp d'entraînement par Mitsumasa Kido, et est donc le demi-frère de Seiya, Shiryū, Hyōga, Shun et Ikki.


Personnages connus


Personnages inédits de Gigantomachia

Sanctuaire

  • Nicol de l'Autel. Son rôle est d'être le substitut du Pope et on le voit essentiellement dans cette fonction. Sa Cloth est l'une des 3 Cloths inédites présentées dans le Saint Seiya Taizen.


Camp des Géants

  • Typhon, le dieu scellé que les Géants cherchent à ressusciter.


Canonicité et cohérence

Comme le récit fait mention de la trahison de Saga et que Shiryū est aveugle, le seul moment propice à l'insertion de ces romans est la période entre la bataille contre Poséidon (où Shiryū a reperdu la vue face à Krishna), et celle contre Hadès. Cependant, l'histoire de Gigantomachia se déroule en une quinzaine de jours, ce qui contredit quelque peu cette possibilité, car une phrase de Nachi dans le manga original laisse supposer que "très peu de temps" s'est écoulé entre la fin de Poséidon et le réveil d'Hadès.


Il faut donc soit y voir là le fait que Gigantomachia ne soit pas canon (à la manière des films de Saint Seiya), soit que Gigantomachia est canon et constitue alors un retcon de cet ordonnancement temporel, invalidant donc le commentaire de Nachi dans le manga originel.


Un autre point sensible pour les gens qui découvrent tardivement ce roman est la présence de Typhon, vu que celui-ci figure aussi dans un gaiden de Saint Seiya ~ Episode G où l'on voit Aiolos affronter le dieu en pleine tempête (gaiden publié en 2004, tandis que Gigantomachia date de 2002). Cependant, Aiolos mentionne bien que le sceau retenant Typhon est sur le point de se rompre, et ce qu'il affronte donc semble plus être une émanation du Cosmos du dieu plutôt que le dieu lui-même. À cet égard, les œuvres peuvent donc être considérées comme cohérentes si l'on considère cette interprétation. Si l'on choisit en revanche de choisir le Typhon combattu par le Sagittaire comme la véritable forme du dieu, les œuvres s'excluent mutuellement. On peut aussi noter que le clan de Géant invoqué par les Titans dans Saint Seiya ~ Episode G semble différent de celui qui obéit à Typhon dans Gigantomachia.




Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !



Notes

  • Bien que Masami Kurumada soit crédité comme co-auteur et figure sur la couverture intérieure des livres, le style d'écriture est manifestement celui de Tatsuya Hamazaki, et il est impossible de savoir à quel point lui et Kurumada ont discuté ensemble de l'histoire. On peut cependant remarquer que contrairement aux livres imprimés, la page descriptive du site de la Shûeisha distingue bien Tatsuya Hamazaki en tant qu'auteur, et Masami Kurumada en tant que créateur de l'œuvre originale (comme pour tous les spin -offs), ce qui soutient l'idée que Hamazaki ait écrit la majeure partie de l'histoire seul. Les deux dernières pages du second livre contiennent en revanche un message de Masami Kurumada qui évoque l'extension de l'univers de Saint Seiya et le revival de la série au travers de divers projets.
  • Les romans de Gigantomachia ne contiennent aucune illustration inédite. Des illustrations reprises du manga original sont insérées entre les principaux chapitres, et chaque roman contient dans ses premières pages un mini poster dépliant en couleur tiré d'illustrations déjà connues.
  • Quelques erreurs se sont glissées dans le volume 2 du roman :
Page 121, le texte en romaji écrit "Alter Saint" au lieu d'"Altar Saint".
Page 145, le texte parle de Star Ruby pour l'Adamas d'Orthros, alors qu'il s'agit de Star Sapphire.
Page 166, Le dragon abat sans faute son ennemi
「からなずや龍は、敵を倒す。」incorrect
「かならずや龍は、敵を倒す。」correct


International

France Flag icon france-small.gif

Aucune version n'est prévue.


Italie Flag icon italy-small.gif

En Italie, les deux romans ont été édités par Kappa Edizioni en Juin et Novembre 2008 (ISBN 978-88-7471-190-1 et 978-88-7471-203-8). Les deux romans sont sous un format de 160 pages (200 en version japonaise).


Brésil Flag icon brazil-small.gif

Au Brésil, les deux romans ont été édités par Conrad Edition en 2004 et 2005 (ISBN 978-8576160670 et 978-8576160687). Les deux romans font respectivement 146 pages et 136 pages (200 pour chaque livre en version japonaise).

Liens externes

Références