Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
SSODVD2.jpg
Couverture du DVD (celle du Blu-ray est identique)
Episodes de Saint Seiya Omega
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom japonais 「聖闘士星矢Ω」 Blu-ray & DVD 2
Nom francais Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
Numéro 02
Production
Editeur(s) Bandai Visual
Caractéristiques
Type de produit Audio/vidéo
Medium Blu-ray, DVD
ISBN BCXA-0573 (BR), BCBA-4403 (DVD)
Durée 92 min
Sortie
Date 2012/09/21
Prix 6300 yens (BR), 5040 yens (DVD)
Liste
Ordre wiki 02
Précédent    Suivant
Article et photos par SSK
Après avoir négligé la fin d'Hadès en animation, Bandai fait son come-back pour l'édition de Saint Seiya Omega en vidéo, via son label Bandai Visual. Un retour aux sources, puisque c'est eux qui s'étaient occupés, voici une dizaine d'années, des coffrets DVD de la série, de l'OVA Hades Jûnikyû Hen, et du film Tenkai Hen Overture. Avant de quitter le navire pour laisser la suite à Avex. La série est éditée conjointement en DVD et Blu-ray haute-définition.


Détails

Ce deuxième volume contient les épisodes 5 à 8 de la série.

Caracteristiques

Blu-ray

  • BD50G
  • Zonage : Region-free
  • Vidéo : 16/9, 1080i haute-définition, couleur
  • Audio : Japonais PCM linéaire stéréo
  • Sous-titres : Néant
  • Durée : 92 minutes

DVD

  • DVD9 (simple face, double-couche)
  • Zonage : Région 2
  • Vidéo : 16/9, NTSC, couleur
  • Audio : Japonais Dolby Digital stéréo
  • Sous-titres : Néant
  • Durée : 92 minutes

Packaging

Qu'on parle du DVD ou du Blu-ray, le disque est logé dans un boitier standard, accompagné d'une jaquette illustrée spécialement par Yoshihiko Umakoshi (à l'effigie de Sôma), et d'un dépliant de 6 pages présentant croquis préparatoires, settings et interview de Katsuyuki Konishi, seiyû de Sôma dans la série.



Épisodes

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
Omega ep 05 01.jpg
Kōga et Sōma atteignant le sommet
Saint Seiya Ω
Numéro 05
Titre japonais 選抜試験!決死のキャンプに挑め!
Titre romaji Senbatsu shiken ! Kesshi no Camp ni idome !
Titre français L'épreuve de sélection ! Affrontez le camp de la mort !
Durée 22min 24s
Date 2012/04/29
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 05
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Les élèves de la Palestre sont amenés à prendre part à une épreuve de qualification pour le Saint Fight dans une zone de réduction de Cosmos. Epreuve au cours de laquelle Sōma fera preuve d'un courage et d'une volonté sans faille pour honorer la mémoire de son père, un ancien Silver Saint.

Récit

A la nuit tombée, Geki conduit les élèves au sein d'une forêt. Kōga se réjouit de pouvoir profiter du grand air, au désespoir de ses amis. Sōma lui rappelle que l'entraînement va être difficile mais le jeune garçon minimise la chose. Ichi s'amuse à tenter de l'effrayer en affirmant que même les Saints fuient cet entraînement infernal de deux jours surnommé le “Camp de l'Enfer”. Le Saint de Pégase lui dit alors, sur le ton de la plaisanterie, qu'il ferait mieux de trouver son élément avant de se soucier des autres, mettant Ichi hors de lui.

Finalement, le groupe arrive face à une chaîne montagneuse. Geki leur présente Cosmo Delta, ce lieu où l'entraînement va prendre place. Les Saints vont devoir le gravir, puis franchir la barrière nuageuse et enfin atteindre le sommet avant que le soleil ne se soit entièrement levé le lendemain matin. Encore une fois, Kōga prend tout ça à la légère mais il apprend par Yuna et Sōma que cet endroit réunit de nombreux obstacles naturels et a aussi une particularité : c'est une zone de perte de Cosmos. Utiliser son Cosmos risque d'être incroyablement fatiguant. Kōga comprend donc qu'il est risqué d'utiliser sa Cloth et son élément. Comme le lui fait remarquer Geki, il vient enfin de réaliser la difficulté de cet entraînement. Ainsi, l'ancien Saint de l'Ours leur conseille à tous de réfléchir aux meilleures stratégies possibles afin d'atteindre le sommet. De plus, il annonce subitement que ce ne sera pas qu'un simple exercice puisqu'il s'agit en réalité d'un tour de qualification pour le Saint Fight. Et le vainqueur du tournoi sera promu Silver Saint. Cette dernière annonce semble avoir un impact sur Sōma.

Alors que les premières lueurs du jour commencent à poindre, tous les élèves ont fait appel au bras de leurs Cloths. Kōga demande à Sōma s'il pourra vraiment rencontrer Athéna au cas où il remporterait le tournoi. Le Saint du Petit Lion acquiesce. Kōga, rassuré, est motivé à réussir coûte que coûte. Son ami lui dit alors que vu son entrain, il va lui laisser un peu d'avance. Ryūhō, lui, veut tenter d'atteindre le sommet au plus vite. Yuna lui propose alors de faire équipe avec elle. Leur enseignant leur ayant conseillé de réfléchir à des stratégies, cela ne devrait normalement poser aucun problème. Lorsque Ryūhō cherche à savoir pourquoi son choix s'est posé sur lui, elle lui répond que son savoir sur la médecine chinoise pourrait être utile. Il la remercie, étant ravi de faire équipe avec elle. Ils s'éloignent ensuite pour mettre leur stratégie au point. Kōga propose de ce fait à Sōma de faire de même tous les deux et donc de partir ensemble plutôt que séparément. Sōma pense que ses flammes seront sans doute utiles dans la nature mais Kōga lui assure qu'il ne songeait pas à ça. C'est alors que l'un des élèves, Argo, attaque vivement le Petit Lion sur son Cosmos de “perdant” qu'il aurait hérité de son père, un ancien Saint. Kōga ne comprend rien à la situation. Argo se charge donc de l'éclairer : le père de Sōma était un Silver Saint qui aurait été abattu, selon ses dires, “comme un chien”. Cette fois-ci, c'en est trop pour le Saint des flammes. Il assène un puissant coup à Argo et jure qu'il ne pourra pas lui pardonner cette offense. Son opposant le toise du regard et l'invite à passer à l'attaque, tout persistant à le provoquer. Sōma, hors de lui, est prêt à lui bondir dessus quand Geki intervient et les somme d'arrêter. Argo s'éloigne, laissant Sōma vibrant de colère.

Puis l'examen commence enfin. Les Saints sont libres d'emprunter le chemin qu'ils veulent et doivent atteindre le sommet du mont Delta avant l'aube du lendemain. Tous partent ainsi dans des directions opposées. Yuna et Ryūhō quittent donc leurs deux amis qui, restés seuls, se mettent en route à leur tour.

Ichi, en tête d'un groupe, parcourt la forêt, bien décidé à montrer la force de volonté d'un ancien Saints aux novices. Il presse le pas avant de se rendre compte bien trop tard qu'il est seul et réalise qu'il a dû se tromper de chemin à un moment ou à un autre. Quant aux autres élèves, ils arrivent difficilement à supporter la diminution de Cosmos et s'effondrent sur place.

De leur côté, Yuna et Ryūhō pénètrent à l'intérieur d'une grotte remplie de lave. Ils ne se laissent cependant nullement impressionner.

Kōga et Sōma, eux, continuent à parcourir la forêt et parviennent, à leur grand désarroi, aux abords d'un fleuve. Ils vont donc devoir traverser à la nage, seulement cette idée n'enchante guère Sōma qui presse son ami à passer devant. Tout à coup, une trombe d'eau vient s'écraser sur eux. Ils évitent le coup et découvrent Argo, Saint du Poisson Volant, lévitant au beau milieu du courant. Toujours aussi hargneux, il souhaite en découdre avec Sōma. Le Saint du Petit Lion ne se fait prier et fait appel à ses flammes. Bien que Kōga lui rappelle que ce n'est pas le moment, il n'en fait qu'à sa tête et passe à l'offensive. Argo se protège aussitôt derrière une barrière constituée d'eau, son élément, par conséquent le pire rapport de forces qui soit pour un Saint maniant le feu. Il contre une nouvelle attaque de Sōma et manipule l'eau pour s'emparer de son adversaire et le jeter dans le fleuve. Kōga, voyant son ami en grand danger, se jette à sa rescousse et plonge à son tour. Mais Sōma, exténué, commence à couler. Kōga arrive juste à temps et le ramène, inconscient, à la surface de l'eau. Ils doivent à tout prix regagner la rive. Malheureusement, le courant les conduit à une chute d'eau. Tous deux s'enfoncent alors, impuissants, dans les profondeurs des abimes.

Sōma, encore enfant, rejoint son père revêtu de sa Silver Cloth...avant que celui-ci ne se désagrège sous ses yeux. Le jeune homme se réveille alors, complètement paniqué, encore sous le choc de cette vision sordide. La nuit est déjà tombée. Kōga se réveille à son tour et constate que son compagnon a repris conscience. Sōma comprend qu'il l'a secouru et s'excuse pour lui avoir fait perdre un temps qui leur est si précieux. Malgré tout, Kōga reste optimiste et l'enjoint à reprendre leur route.

Le prochain obstacle est une falaise. Tous deux entreprennent alors de la gravir, malgré la difficulté. Sōma s'arrête en chemin lorsque son regard se pose sur la constellation de la Croix du Sud, celle de son père, dans le ciel nocturne. Alors qu'il n'était qu'un enfant, Sōma s'était retrouvé face au corps inerte de son père, vraisemblablement assassinée par une femme Saint aux griffes acérées. Toutefois celle-ci ne portait pas une Cloth. Après cette conclusion tragique, tout le monde s'est mis à traiter le défunt père de Sōma de perdant. Kōga comprend du même coup la violente réaction de son ami face à Argo. Sōma se souvient que le Martien qui les avait attaqués, Ordychia de la Mante, portait le même type de protection, noire et rouge, que le bourreau de son père. Afin que ce dernier puisse enfin reposer en paix, Sōma jure de devenir un puissant Saint et de venir à bout des Martiens. Puis il continue son ascension vers le sommet.

Dans la grotte emplie de lave, Yuna et Ryūhō continuent leur traversée et se frayent un chemin tout ce qu'il y a de plus étroit contre la paroi quand, soudain, le sol se dérobe sous les pieds de la jeune fille. Fort heureusement pour elle, son camarade a de bons réflexes et parvient à la remonter jusqu'à lui. Yuna, soutenue par Ryūhō, s'excuse de le ralentir. Mais pour le Saint du Dragon, il n'en est rien. Toutefois, ils décident d'accélérer le pas, s'ils ne veulent pas se laisser devancer par leurs amis.

En ce qui les concerne, Sōma et Kōga parviennent finalement au bout de la falaise. Ils profitent d'un petit moment de répit pour reprendre leurs esprits. Devant eux se dresse un infranchissable mur de glace, ultime rempart avant de gagner le sommet du mont Delta. D'ailleurs quelques élèves ont déjà réussi l'épreuve. Il ne leur reste donc guère de temps, le délai imparti va bientôt toucher à sa fin. Le mur de glace éternel n'a pas fondu depuis des dizaines de milliers d'années. Malgré tout, il ne leur reste d'autre choix que de le détruire s'ils veulent sortir victorieux. Kōga tente sa chance le premier mais rien n'y fait, le mur reste inébranlable. Sōma fait ensuite appel à ses flammes mais là encore, cette tentative se solde par un échec. Sans compter qu'en plus, leur Cosmos se réduit inexorablement.

Au sommet, Yuna et Ryūhō rejoignent les autres élèves et constatent que leurs amis manquent à l'appel. Argo, arrivé lui aussi sur les lieux, s'adresse à eux : selon lui, Kōga et Sōma n'ont aucune chance d'arriver dans les temps. Yuna cherche à savoir ce que cela signifie mais le Saint du Poisson Volant n'en dit volontairement pas plus.

De son côté, Kōga est bien forcé de constater que leurs efforts sont inutiles. Sōma, lui, pense qu'ils devraient avant tout éviter de se soucier de la perte de Cosmos. Pourtant, s'ils en font usage, leurs efforts seront vain. Se triturant les méninges pour trouver une solution face à ce dilemme, Sōma se tourne vers la constellation de la Croix du Sud. Il sait ce que son père aurait fait dans ce cas de figure. Observant Kōga qui souffre de plus en plus de la réduction de Cosmos, il se fait la promesse à lui-même de l'aider à atteindre l'arrivée et, pour se faire, endosse la Cloth du Petit Lion. Son Cosmos s'embrase dès lors de mille feux. Kōga est inquiet pour les conséquence que ça va engendrer mais pour Sōma il est évident qu'il n'arrivera à rien s'il n'y met pas toutes sa puissance. Il enflamme son Cosmos à son paroxysme et lance le Flame Desperado. Tel un miracle, le mur de glace se fissure et vole en éclats. La voie est donc libre. Seulement, Sōma s'est vidé de ses forces et il s'effondre. Kōga lui reproche sa prise de risques. Cela n'empêche pas le Petit Lion d'être fier de ce qu'il vient d'accomplir. Comprenant qu'il ne peut plus rien faire, il enjoint Pégase à se dépêcher de gagner l'arrivée. Et face à l'hésitation de son ami qui n'arrive pas à se résoudre à l'abandonner, il lui rappelle qu'il doit coûte que coûte rencontrer Athéna. Pégase le laisse alors derrière lui, la mort dans l'âme. Seul, Sōma fixe de nouveau la constellation de son père et brandit fièrement le poing avant de s'évanouir.

Le ciel prend des teintes qui annoncent l'aube prochaine. Le temps va bientôt être écoulé, ce dont s'inquiète Ryūhō. Yuna prend alors violemment Argo à parti et l'accuse de s'en être pris à ses amis. Celui-ci continue à faire mine de ne rien savoir. Ryūhō pousse un cri de surprise : du brouillard épais émerge Kōga portant Sōma sur ses épaules. Kôga qui avait en fait fait demi-tour pour chercher son compagnon lui confie qu'un Saint Fight sans lui ne l'intéresse pas. Il espère en effet pouvoir l'affronter sérieusement à ce moment-là.

C'est ainsi que les deux jeunes gens rejoignirent le groupe des qualifiés pour le tournoi. Tous qualifiés, sauf Argo. Car Geki avait secrètement observé tous leurs mouvements et il estime que le garçon n'a pas compris le sens de cet entraînement. Il est donc disqualifié, à son grand dam. Geki s'adresse par la suite à tous les élèves présents : les Saints sont censés être des compagnons protégeant Athéna. Quelqu'un qui chercherait à nuire à son compagnon n'a donc pas sa place ici et ne mérite pas de prendre part au Saint Fight. Blessé dans son orgueil, Argo est sur le point d'attaquer Sōma qu'il tient pour responsable de son échec mais le Saint du Petit Lion le repousse. Comme tout mauvais perdant, Argo cherche à le provoquer en s'en prenant une fois de plus à la mémoire de son père. Mais, contrairement à lui, Sōma a compris la leçon : les poings d'un Saint ne doivent servir qu'à protéger la déesse Athéna. Résigné, Argo quitte le groupe. Sans tenir compte de cet incident, Geki leur conseille à tous de tenir bon pendant le tournoi et de viser le rang de Silver Saint. Il semblerait par ailleurs qu'une autre personne ait terminé avec beaucoup d'avance. Ce jeune homme, resté à l'écart du groupe, aurait, selon les dires de Geki, pris une route que même les Silver Saints ont du mal à franchir. Son nom est Eden d'Orion...



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,1 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.

Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Ryōta Nakamura
Storyboard : Yoshitaka Yashima
Directeur(s) de l'animation : Akira Takahashi, Noboru Koizumi
Scénario : Makoto Koyama
Directeur(s) artistique : Yoshito Watanabe

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Yoshiaki Wada
Yoshinori Fujii
Lee hyun ju
Joung young mi
Shangai Dove
Noboru Koizumi
Kyōko Izumi
Yasuko Fukumoto
Kozue Hiruma
Intervalliste(s)
Nonoka Tanaka
Tarō Kawashima
Haruna Akechi
Mariko Kai
Vérification des dessins des intervallistes
Hiroko Onodera
箭内匡人 (transcription incertaine)
Kimihiro Suga
Décors
KLAS
Yūki Nakabayashi
Yuri Takagi
Arisa Taira
康子 Mizusawa (transcription incertaine)
Hiroyuki Tsubaki
Couleurs digitales
Chiharu Abe
Motoko Itō
Yoshiko Yamada
佳子 Shinozaki (transcription incertaine)
Chizuru Takahashi
Yūki Yanagidani
Ark Creation Saigon
Coordination couleurs
Erika Hozumi
Prise d'image digitale
Keisuke Hikosaka
Masatoshi Hamasaki
Kenji Kobayashi
Jun Takeda
金 珉序 (transcription incertaine)
Wataru Nakamichi
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Ryōta Nakamura
Assistant de production
Yoshiaki Yanagi
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto
Production
Studio Tavac Creation

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Concours d'entrée. La course de l'enfer !"




Références

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
Omega ep 06 01.jpg
Hooke du Compas
Saint Seiya Ω
Numéro 06
Titre japonais 開幕!聖闘士ファイト!
Titre romaji Kaimaku ! Saint Fight !
Titre français Le début du Saint Fight !
Durée 22min 24s
Date 2012/05/06
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 06
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Une rivalité naissante se manifeste entre Kōga et Eden d'Orion. A tel point que le Saint de Pégase en viendra à négliger l'importance de son combat dans le premier tour du Saint Fight. Combat qui l'opposera à Hooke du Compas.

Récit

A la Palestre, les pronostics concernant le Saint Fight vont bon train. Chacun espère voir son favori remporter la victoire.

Pendant ce temps, au réfectoire, Kōga est certain de gagner pour ainsi avoir l'opportunité de rencontrer Athéna. Il constate néanmoins que ses amis manquent cruellement de motivation. Ceux-ci ne sont guère enchantés à l'idée de devoir s'affronter alors qu'ils se sont pourtant entraidés lors des qualifications. Mais ils n'ont pas vraiment le choix. C'est alors qu'il aperçoivent Eden d'Orion qui vient de faire son apparition. Sa puissance étant de toute évidence reconnue par tous, il apparaît comme étant le grand favori. A la surprise générale, Kôga se lève de table et vient le saluer, tout en précisant bien qu'il n'a aucune intention de perdre au cours du tournoi. La réaction d'Eden ne se fait pas attendre : il lui ordonne de s'écarter de son chemin et, malgré les protestations du jeune homme, force le passage. Devant l'insistance de son interlocuteur, il réagit alors en lui envoyant une décharge électrique du bout des doigts. Kôga, immobilisé, s'effondre ensuite, laissant le champ libre à Eden pour poursuivre son chemin et provoquant l'inquiétude de ses amis.

Peu après, le garçon se retrouve alité à l'infirmerie, entouré de ses compagnons. Hors de lui, il jure de faire payer à Eden l'affront qu'il lui a fait subir. Sōma constate, amusé, qu'il ne doit pas aller si mal que ça s'il trouve encore matière à se plaindre. Yuna, elle, estime que Kôga est également fautif. Eden ayant été capable de porter un coup sans même se retourner, Ryūhō révèle que son élément n'est autre que la Foudre, ce qui a dû temporairement paralyser le corps de son compagnon. Le Saint d'Orion se révèle donc être digne de sa réputation. En tant que second favori, le Dragon refuse toutefois de se prononcer, il préfère pour sa part se concentrer sur les combats à venir. Sōma ajoute que selon les pronostics, Ryūhō et Eden devraient nettement se démarquer par rapport aux autres, même si en matière de puissance, le Saint d'Orion aurait l'avantage. Yuna émet une réserve quant à cet état de fait, puisque considérant son propre élément elle devrait se retrouver avantagée contre un utilisateur de la Foudre, bien qu'elle se considère moins puissante qu'Eden. Par ailleurs, son adversaire lors du premier tour n'est autre que Dali de la Couronne Boréale qui manipule le Vent tout comme elle et dont le talent est reconnu dans les cours sur les éléments. Sans compter qu'il ne semble avoir aucune faiblesse particulière et possède de surcroît une grande maîtrise technique. Le Saint Fight promet donc d'être riche en surprises. Selon Ryūhō, il n'est pas seulement question de puissance pure, la chance et l'esprit d'analyse ont également leur importance. Mais Kōga se moque bien des détails. Il n'a plus qu'une seule idée fixe en tête désormais, défaire Eden et remporter le tournoi. Tous les quatre ont le même objectif et vont être rivaux à partir de maintenant. A ce moment-là, un jeune homme fait son entrée avec une pointe de cynisme à la vue de ses échanges d'amitié fraternelle : Hooke du Compas. Parlant par énigme, il s'adresse à Kōga et lui conseille de s'occuper avant tout de ce qui lui fait face au lieu de rester les yeux fixés sur le ciel, sinon c'est la défaite assurée. Puis il quitte la pièce, laissant le groupe perplexe. Ce qu'ignorait Kōga, c'est que Hooke sera son premier adversaire. Focalisé sur Eden, il pense remporter une victoire facile sur le Saint du Compas.

Après avoir quitté l'infirmerie, Kōga & co. tombent nez à nez avec le directeur de la Palestre. Le vieil homme reconnaît les jeunes gens comme faisant parti des qualifiés pour le Saint Fight. Il tient à s'assurer qu'ils soient prêts pour l'épreuve finale avant d'ajouter que cette rencontre promet d'être intéressante. Il s'adresse ensuite personnellement à Kōga qu'il voit pour la première fois. Il a en effet hâte de voir le Saint de Pégase à l'œuvre et l'encourage à donner le meilleur de lui-même, avant de continuer son chemin.

De son côté, Eden continue à s'entraîner en faisant usage de la Foudre, ce dont s'étonne Geki qui vient de le rejoindre. Le jeune Saint affirme considérer le tournoi comme une vaste comédie. Il se moque bien qu'un vainqueur soit désigné et promu Silver Saint, tout cela aurait même tendance à l'ennuyer profondément tellement cela lui passe au-dessus de la tête. Geki lui fait une remarque pertinente : bien que sa force se démarque de celle des autres, certains recèlent sans doute un plus grand potentiel. Une fois seul, Eden pense que si de telles personnes se trouvaient au sein de la Palestre, il l'aurait déjà forcément remarqué.

Devant un ciel parsemé d'étoiles, Geki garde en mémoire qu'il ne reste plus que 3 jours avant que les hostilités ne commencent. Il est d'ailleurs heureux de constater que cette année promet un ardent tournoi.

Les jours passent... Tous les Saints qualifiés finalisent leur entraînement, comme Kōga et Sōma qui ont décidé de se préparer ensemble.

Et finalement, le jour promis arrive. Le Saint Fight va enfin commencer ! Face à une arène à ciel ouvert où se sont pressés de nombreux spectateurs, le directeur vient présider la cérémonie d'ouverture. Il pousse la foule à encourager les 16 qualifiés. Parmi eux, Kōga ne peut s'empêcher de fixer toute son attention sur Eden et ignore complètement Hooke qui l'observe attentivement. Le directeur termine ensuite son discours en formulant un souhait : celui de construire ensemble un monde nouveau. Geki, chargé du bon déroulement des rencontres rappelle que tous les combats auront lieu dans ce Colisée. L'enjeu est de taille puisque non seulement le vainqueur sera promu Silver Saint, mais il aura également le grand privilège de rencontrer la déesse Athéna en personne. Puis il déclare le Saint Fight officiellement ouvert, sous les acclamations de la foule.

Dans les vestiaires, les Saints attendent la fin du premier combat qui vient juste de commencer. Le second marquera l'entrée de Sōma dans le tournoi. Viendra ensuite le tour de Kōga, puis celui d'Eden. Un responsable vient alors prévenir Sōma qu'il est temps pour lui de se préparer. Gonflé à bloc, le Saint du Petit Lion se dirige vers la sortie. Kōga se propose de le suivre mais il lui dit de rester. Après tout, il espère bien l'affronter et pense gagner facilement. Kōga devrait donc plutôt rester là pour se concentrer sur son propre combat. Puis le Saint du Petit Lion s'en va, accompagné de Yuna et Ryūhō.

Le temps passe... Sentant l'agitation de la foule, Kōga ne parvient plus à rester en place. Tandis qu'il se décide à aller vérifier comment le match se déroule, le responsable vient lui dire de se préparer. Le combat est donc déjà fini et sous ses yeux effarés, Kōga voit apparaître Sōma en piteux état, soutenu par ses deux amis. Mais le Petit Lion le rassure : il a gagné, malgré quelques ennuis et somme son compagnon de sortir victorieux à son tour, ce dont il lui fait la promesse, avant de perdre connaissance. Après qu'il ait été conduit sans plus tarder à l'infirmerie, Kōga et ses deux amis se dirigent vers le Colisée. Fin prêt, il revêt la Cloth de Pégase puis pénètre dans l'arène. Geki invite les deux adversaires à avancer. Hooke remarque que son opposant a l'air assez décontracté et espère qu'il ne s'agit pas là de négligence. Quant à Yuna, elle demande à Ryūhō son avis sur le combat. Selon ce dernier, les pronostics ne sont pas en faveur de Hooke. Kōga le surpasse largement de par sa puissance et son potentiel. Cependant, comme le fait justement remarquer Yuna, rien n'est encore joué. Geki annonce alors le début de la rencontre. Kōga estime qu'il n'a pas de temps à perdre et pense l'emporter d'un seul et unique coup. Hooke l'encourage à essayer s'il s'en croit capable. Le Saint de Pégase tente un premier assaut mais le Saint du Compas se moque de la naïveté du jeune homme et lui lance alors son arcane, Ground Needle. En apposant ses mains au sol, il parvient à créer des pics rocailleux qui percutent Pégase de plein fouet. Sur le coup de la surprise, ce dernier reconnaît que son adversaire se débrouille plutôt bien. Il se jette de nouveau sur lui avant d'être cueilli une nouvelle fois par le Ground Needle. A deux reprises, il se retrouve projeté en arrière sans pouvoir répliquer. Hooke lui apprend qu'il a effectué des recherches à son sujet et ne compte pas le laisser approcher. Comme le constatent Yuna et Ryūhō, le match est inégal : Hooke en savait déjà un rayon sur Kōga alors que lui-même ignorait qui serait son adversaire au premier tour. Le Saint de Pégase se retrouve donc avec un handicap considérable et se fait totalement dominer, contre toute attente. Comme le lui avait bien fait remarqué Hooke à l'infirmerie, il a négligé ce qui lui faisait face en visant plus haut. Kōga réalise alors que son obsession vis à vis d'Eden l'a embrouillé à tel point qu'il a sous-estimé le Saint du Compas. Tout à coup, il est interpellé par une voix familière : Sōma, de retour au Colisée, se charge de lui rafraîchir la mémoire. Kōga désire remporter le Saint Fight, sans oublier qu'ils doivent s'affronter tous les deux. Gêné de se retrouver ainsi affiché aux yeux de tout le monde, Pégase réitère toutefois sa promesse et décide de mettre un terme au duel. Il s'élance une fois de plus, seulement l'attaque du Saint du Compas le propulse en arrière. Yuna ne comprend pas qu'il s'entête à vouloir toujours faire la même chose. Sōma, lui, a au contraire une totale confiance en son ami. D'ailleurs, même l'expression de son visage a changé, affichant clairement sa détermination. Le Petit Lion est certain qu'il a une idée en tête. En position défensive, Kōga tente encore d'approcher. Il le dit lui-même, il n'est pas du genre à abandonner. Hooke cherche dès lors à en finir au plus vite. Cependant, Kōga ne pourra plus tenir très longtemps. Le moment de porter le coup final est donc arrivé. Il se rue vers son opposant qui use de son attaque. Sauf que cette fois-ci, il parvient à l'éviter et se rapproche dangereusement. Ryūhō vient de comprendre la stratégie du jeune homme : il prenait intentionnellement les coups pour mieux cerner la technique de Hooke et son fonctionnement. Arrivé face à son adversaire, Kōga est sur le point de lui porter un coup mais celui-ci, voyant le danger imminent, crée une plate-forme mobile sous ses pieds et s'élève à une hauteur vertigineuse. Mais Kōga n'a pas dit son dernier mot. Il prend appui contre la pierre, s'élance et exécute le Pegasus Senkō Ken. Hooke, pris au piège, encaisse l'attaque, son casque se brisant sous l'impact. Il touche ensuite terre, inconscient. Kōga est donc déclaré vainqueur. Ses amis expriment leur soulagement pendant que le directeur, de son côté, ne lâche pas le garçon du regard.

Par la suite vient le tour du combat d'Eden. Et à la surprise générale, le Saint d'Orion, manipulant la Foudre, se débarrasse de son opposant d'un seul et unique coup. Il sort ainsi victorieux de ce pseudo-combat. Kōga et ses amis sont sous le choc alors qu'Eden quitte l'arène sans même se retourner...



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,1 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
# Début Fin Issue
006 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 06 Victoire de Kōga Kōga Versus Hooke
007 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 06 Victoire d'Eden Eden Versus Dali


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Hiroyuki Kakudō
Directeur(s) de l'animation : Yoshitaka Yashima
Scénario : Akatsuki Yamatoya
Directeur(s) artistique : Ken Tokushige

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Yoshitaka Yashima
Masahiro Naoi
Toei Phils.
Studio Wanpack
Intervalliste(s)
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Décors
Ken Tokushige
Couleurs digitales
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Coordination couleurs
Tomoko Kohioki
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Yuichirō Okano
Satoshi Nakamura
Atsunori Shinagawa
Mitsuru Kuno
Yūsuke Yamamoto
Masaaki Onodera
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Yūsuke Suzuki
Assistant de production
Satoshi Hirai
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Lever de rideau. Le tournoi peut commencer !"




Références

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
Omega ep 07 01.jpg
Kōga contre Sōma
Saint Seiya Ω
Numéro 07
Titre japonais 友の拳! 打て、ペガサス流星拳!
Titre romaji Tomo no kobushi ! Utte, Pegasus Ryūsei Ken !
Titre français Le poing d'un ami ! À l'assaut, Pegasus Ryûsei Ken !
Durée 22min 24s
Date 2012/05/13
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 07
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Le Saint Fight se poursuit. Yuna remporte assez facilement la victoire contre son adversaire, Güney du Dauphin. Vient ensuite la rencontre tant attendue entre Kōga et Sōma, chacun étant déterminé à remporter la victoire.

Récit

A l'intérieur du Colisée de la Palestre, la foule en délire acclame les Saints victorieux. Geki annonce que le premier tour du Saint Fight est maintenant terminé. Seuls 8 qualifiés vont prendre part à la suite des combats. Parmi le public, Ichi enrage de voir que Kōga et Sōma aient réussi, lui-même ayant échoué à l'épreuve de qualification. Geki conseille ensuite aux jeunes Saints de se reposer convenablement en vue des rencontres du lendemain. Il espère encore voir de magnifiques combats. Quant au directeur, toute son attention est de nouveau focalisée sur Kōga. Sōma rappelle à son ami que lors du second tour, ils vont être amenés à s'affronter, malgré ses blessures.

Le lendemain, au réfectoire, les deux garçons se jettent goulument sur leur repas, au grand désespoir de Yuna qui affirme qu'un corps lourd les gênera pour bouger. Mais ils n'en ont que faire, leur rivalité les poussant même à se battre pour de la nourriture. Kōga manque de s'étouffer avec un morceau de viande et se jette aussitôt sur une boisson au goût amère, un thé médicinal chinois transmis dans la famille de Ryūhō. Comme c'est efficace contre la fatigue, la mère du jeune homme lui en prépare souvent pour son père, épuisé par les séances d'entraînement. Ryūhō se lève ensuite de table pour aller se reposer avant le combat du lendemain et encourage ses amis à donner le meilleur d'eux-mêmes, ce qui a pour effet de relancer de plus belle la querelle entre Kōga et Sōma. C'est alors qu'Eden passe près d'eux. Aussitôt interpellé par Kōga, il lui assure que l'issue de leur combat ne changera rien à sa progression vers la finale. Sōma tente de calmer son ami, hors de ses gonds, pensant qu'il va encore se faire battre, même si le Saint de Pégase insiste bien sur le fait qu'il avait juste été engourdi la dernière fois. Le Petit Lion lui conseille de ne pas provoquer de bagarre ici, il risquerait la disqualification et ce serait du coup une victoire par défaut pour lui-même. Eden s'éloigne ensuite sans dire un mot.

A la nuit tombée, Kōga et Sōma se retrouvent dans leur dortoir et peinent à s'endormir. Kōga ne peut s'empêcher d'en vouloir à Eden qui se croit supérieur à eux. Contrairement à lui, son compagnon préfère laisser tomber puisqu'ils seront de toute manière obligés d'affronter Eden à un moment ou à un autre. Par ailleurs, il est certain de remporter la victoire face à Kōga. Mais ce dernier ne l'entend pas de cette oreille même s'il comprend que son ami veuille gagner en mémoire de son père. Malgré tout, le souhait de Kōga est avant tout de voir Saori, il n'a donc pas le droit de perdre. Sōma l'invite ensuite à se laisser gagner par le sommeil au plus vite s'ils veulent faire de leur mieux lors des matches.

Néanmoins, Kōga n'arrive pas à dormir et part donc s'entraîner à l'extérieur de la Palestre. Il garde en tête les objectifs que ce sont fixés ses amis : Ryūhō souhaite augmenter le plus possible son Cosmos pour guérir son père, Sōma veut par-dessus tout devenir un puissant Saint et vaincre les Martiens pour que le sien puisse reposer en paix. Il en vient ainsi à penser à son propre père qu'il n'a jamais connu. A défaut, il a tout de même des personnes à qui il tient plus que tout et qui font office en quelque sorte de lien paternel : Tatsumi et Shaina, de par son caractère strict et terrifiant. Le nom d'une autre personne lui vient ensuite en tête : Seiya. A ce moment-là, il est rejoint par Geki. Son professeur pense qu'il risque l'épuisement et devrait plutôt conserver ses forces. Savoir gérer sa fatigue est également d'une importance cruciale. Mais pour Kōga, ce n'est qu'un petit échauffement. Puis il en revient à Seiya, sachant que Geki le connaissait assez bien, et lui demande quel genre de personne il était. Cela le tracasse vu qu'après tout, Seiya était l'ancien porteur de la Cloth de Pégase et du coup, son nom ressort souvent dans les conversations. Geki lui avoue avoir déjà affronté Seiya par le passé. Lors des Galaxian Wars, le Saint de Pégase n'avait pas failli face à son attaque et s'était relevé encore et toujours. De plus, il a sauvé Athéna du danger à de nombreuses reprises à l'aide de son arcane fétiche, le Pegasus Ryūsei Ken. Seiya est quelqu'un qui n'abandonne jamais et garde toujours espoir. Geki est convaincu qu'à l'heure actuelle, son ancien compagnon d'armes doit être en train de se battre quelque part. Puis il laisse Kōga tout en lui conseillant d'aller se coucher pour récupérer des forces. Mais le garçon, une fois n'est pas coutume, n'en fait qu'à sa tête et décide de continuer à s'entraîner.

Par la suite, un bruit assourdissant parvient jusqu'à lui. Le bruit d'un rocher fendu en deux par Sōma qui a eu la même idée que lui.

De son côté, Yuna se concentre, affutant tous ses sens. Toutefois, levant ses yeux vers le ciel étoilé, elle a comme un mauvais pressentiment...

Le lendemain, une pluie torrentielle s'abat sur l'école. Dans les vestiaires, Kōga et les autres attendent leur tour. Le jeune homme remarque la mine assombrie de Yuna mais celle-ci fait mine que tout va bien. Il en vient alors à la questionner sur les raisons qui la poussent à vouloir remporter le Saint Fight. La jeune fille n'a pas le temps de répondre qu'elle est déjà appelée à se préparer pour son prochain combat. Elle lui dit alors tout simplement qu'elle souhaite devenir un puissant Saint et ne veut surtout plus rien perdre. Après avoir prononcé ces paroles, elle se dirige vers le Colisée et revêt sa Cloth. Geki annonce ensuite la première rencontre : Yuna de l'Aigle contre Güney du Dauphin. Ce dernier, arrogant et sûr de lui, se jette sur la jeune fille. Mais elle le balaye d'un coup de pied bien placé. Güney se reprend néanmoins et assure qu'il va maintenant dévoiler sa vraie puissance. Son élément est l'Eau, la pluie est donc pour lui une bénédiction. Il s'en sert ainsi pour envoyer des trombes d'eau à son adversaire. Celle-ci ne se laisse pas démonter pour autant mais finit par se retrouver dans une position très délicate après avoir été touchée à plusieurs reprises. Güney s'apprête à en finir : il concentre toute son attaque en une énorme vague baptisée Delphinus Bomb. Alors qu'elle jure une fois de plus qu'elle deviendra un puissant Saint, Yuna prend l'attaque de plein fouet. Le Dauphin savoure déjà sa victoire mais déchante très vite lorsque sa technique est pulvérisée par le Vent du Saint de l'Aigle dont la farouche détermination se lit sur le visage. Entourée de son élément, Yuna se jette sur son adversaire qui tente encore une fois de la vaincre avec des trombes d'eau. Elle utilise dès lors la Divine Tornado, écrasant littéralement Güney. Sa victoire est totale tandis que la pluie a cessé et a cédé la place aux rayons du soleil. Ses amis la félicitent ensuite au passage.

Et finalement, le moment est venu pour Kōga et Sōma de se retrouver face à face. Tous deux vont devoir donner le meilleur d'eux-mêmes et, après avoir endossé leurs Cloths, ils se dirigent vers l'arène. Le match commence. Tous deux se lancent alors dans un combat au corps-à-corps. Pourtant, aucun n'arrive à prendre l'avantage sur l'autre. Ils décident donc d'en finir au prochain assaut. A la surprise de Kōga, Sōma fait appel à son élément, le Feu. Il fait jaillir des flammèches du bout de ses doigts qu'il envoie comme une attaque. Le Saint de Pégase évite non sans mal mais se fait cueillir par le dernier jet. Profitant de cet instant précis, Sōma lance le Flame Desperado. Kōga est projeté au loin. Seulement, il se décidé également à passer aux choses sérieuses et réplique avec le Pegasus Senkō Ken. Le Saint du Petit Lion, touché de part en part, n'en revient pas que Kōga, qui ignorait tout des éléments il y a peu, ait pu l'atteindre avec. Tous deux ne tarissent pas d'éloges sur l'arcane de leur adversaire respectif. Ils récidivent donc encore une fois mais aucune attaque n'arrive à bout l'une de l'autre. Kōga commence à comprendre le principe de l'évolution lors d'un affrontement et le fait de se stimuler mutuellement. Très vite, ils sont repoussés par leurs pouvoirs sous les yeux de Ryūhō et de Yuna. Mais aussi d'Eden qui observe le duel sans en perdre une miette. Les Saints de Pégase et du Petit Lion, ressentant toute l'âpreté du combat, sont à bout de souffle. Cependant, Sōma est sûr d'une chose : bien que Kōga soit désormais capable d'utiliser la Lumière, il n'est pas encore suffisamment habitué à manipuler les éléments, contrairement à lui qui en a la maîtrise. Il enflamme soudainement son Cosmos. Et renouvelant sa promesse à son défunt père, il envoie une puissante rafale de feu, Lionet Burning Fire. Kōga essaye vainement de parer l'attaque à mains nues. Il se retrouve paralysé, incapable de faire le moindre mouvement dans ce tourbillon de flammes. Alors que tout semble perdu, les paroles de Geki lui reviennent en tête : peu importe le danger, Seiya s'est toujours relevé pour protéger Athéna grâce au Pegasus Ryūsei Ken. Kōga se souvient qu'il avait utilisée cette technique pour la première fois contre Mars. Devant une foule stupéfaite, le Saint de Pégase se relève alors. Il n'a pas l'intention de perdre ici, il doit gagner par-dessus tout s'il veut pouvoir rencontrer Athéna. Et cette fois-ci, il sera en mesure de la protéger, comme Seiya jadis. Toutefois, Sōma ne va pas se laisser faire et se sert une nouvelle fois du Lionet Burning Fire. Kōga, quant à lui, intensifie son Cosmos et parvient à exécuter le Pegasus Ryūsei Ken. Les deux techniques s'entrechoquent violemment. Geki, impressionné, croit voir l'espace d'une seconde l'image de Seiya se superposer à celle de Kōga. Pégase arrive finalement à prendre l'avantage sur Sōma qui reçoit le Ryûsei Ken de plein fouet. Et il est ainsi déclaré vainqueur. A terre, le Petit Lion enrage d'avoir vu la victoire lui échapper mais reprend très vite un air apaisé. Ses amis se précipitent à ses côtés, Kōga et Sōma se félicitant tous deux pour leur arcane ultime. Puis Pégase relève son ami de terre et lui sert de soutien. Sōma le pousse alors à remporter à tout prix le tournoi. Puis ils se dirigent bras dessus bras dessous vers les vestiaires, sous le regard du directeur, auprès duquel un messager fait son apparition. Quelqu'un serait sur le point d'arriver à la Palestre, et cette personne ne serait autre...qu'Athéna an personne !

Dans le ciel clair et limpide, des chevaux galopent dans les airs, attelés à un carrosse arborant le symbole de Niké, la déesse de la victoire. Un carrosse dans lequel se tient une jeune femme dissimulée derrière un voile...



Help form status3.png
Incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,4 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
# Début Fin Issue
008 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 07 Victoire de Yuna Yuna Versus Güney
009 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 07 Victoire de Kōga Kōga Versus Sōma


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Hideki Hiroshima
Storyboard : Naotoshi Shida
Directeur(s) de l'animation : Akira Takahashi
Scénario : Isao Murayama
Directeur(s) artistique : Yoshiyuki Shikani

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Osamu Ishikawa
Akira Kano
Yasuko Fukumoto
Katsunori Enomoto
Akira Takahashi
Kazuhiro Oota
Yoshiaki Wada
Yoshinori Fujii
Lee hyun ju
Joung young mi
Shangai Dove
Studio Fantasia
Triple A
Intervalliste(s)
Nonoka Tanaka
Tarō Kawashima
Haruna Akechi
Mariko Kai
Vérification des dessins des intervallistes
Hiroko Onodera
箭内匡人 (transcription incertaine)
Kimihiro Suga
Décors
Mukuo Studio
Katsunori Ishida
Shintarō Inoue
Takahito Nakane
Yoshiyuki Shikani
Couleurs digitales
Ryōhei Matsuda
Tarō Kitagawa
Studio Dove
Ark Creation
Coordination couleurs
Erika Hozumi
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Keisuke Hikosaka
Masatoshi Hamasaki
Kenji Kobayashi
Jun Takeda
Yoshihito Kuwa
Ayumi Itakuwa
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Masanori Satō
Assistant de production
Naoto Sakai
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Les Poings d'un Ami. Les Météores de Pégase !"




Références

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
Omega ep 08 01.jpg
Ionia du Capricorne
Saint Seiya Ω
Numéro 08
Titre japonais 宿命の出会い! 衝撃の黄金聖闘士!
Titre romaji Unmei no deai ! Shōgeki no Gold Saint !
Titre français La rencontre prédestinée ! L'attaque du Gold Saint !
Durée 22min 24s
Date 2012/05/20
Format TV
Notes Chaîne: TV Asahi
Liste
Ordre wiki 08
Précédent    Suivant
Stats par hugo et paragraphe sur la VF par Chernabog
Episode

Kōga est persuadé de retrouver Saori à l'église de la Palestre. Mais il déchante bien vite lorsqu'il découvre qu'il ne s'agit que d'une imposture et qu'un groupe de Martiens a investi les lieux. Il n'est pourtant pas au bout de ses surprises puisque le directeur Ionia se révèle finalement être un Gold Saint traître à son rang.

Récit

De sombres nuages viennent obscurcir le ciel. Au Colisée, Eden déclenche le Folgore Renaissance, une attaque à base de foudre, pendant que son adversaire, Paradise de l'Oiseau de Paradis, lance une technique de vent, le Typhoon Bullet. Une fois de plus, le Saint d'Orion sort victorieux d'un de ses combats. Il ne peut s'empêcher au passage de toiser Kōga du regard. Avec Ryūhō et Yuna, les 4 finalistes sont ainsi rassemblés. Kôga devra affronter Eden à son prochain match mais cela ne semble guère l'inquiéter outre-mesure. Bien au contraire vu qu'il reste sa cible dans ce tournoi après tout. Ce dernier tourne les talons après que Kōga lui ait dit qu'il comptait l'emporter à la force de ses poings. C'est alors que les cloches de l'église se mettent à sonner tandis que les rayons du soleil percent les nuages. Le mystérieux carrosse apparaît distinctement dans les airs. Eden tourne son regard vers lui. Kōga, de son côté, ressent un immense et bienfaisant Cosmos en émaner. Le carrosse descend ensuite en direction de l'église. Réalisant qu'il pourrait s'agir de Saori, Kōga se précipite dans sa direction. Toutefois, il est retenu par Yuna qui lui rappelle qu'il doit prendre du repos avant son prochain combat, ce que le garçon refuse. La jeune Saint avait affirmé qu'Athéna était saine et sauve, il tient donc à aller le vérifier par lui-même, de même qu'il tient à s'assurer que Saori est bien leur déesse. Il se dirige alors sans plus tarder vers l'église devant laquelle le directeur, accompagné de deux servantes, vient accueillir Athéna. Celle-ci met un pied à terre, un voile recouvrant entièrement son visage.

A l'infirmerie, Ryūhō s'inquiète pour Sōma, encore tout endolori de son précédent combat. Le Saint du Petit Lion lui assure qu'il va bien et lui souhaite bonne chance pour son prochain match. Et après eux viendra le tour de Kōga et Eden. Ryūhō lui apprend ensuite qu'Athéna vient vraisemblablement d'arriver à la Palestre. Réalisant ce que Kōga risque d'entreprendre, Sōma a comme un mauvais pressentiment pour la suite des évènements.

Kōga, lui, parvient finalement devant l'église. Il pénètre à l'intérieur, ouvre les portes et découvre la jeune femme voilée en compagnie des deux servantes. Fou de joie à l'idée de retrouver Saori, il ne voit que trop tard des fils l'enserrer de part en part. Pris au piège il découvre bien vite les responsables : un groupe de triplés Martiens répondant au nom de Ragno de l'Araignée ! Ceux-ci ne comptent pas le laisser approcher Athéna, persuadés qu'il est venu l'attaquer. Kōga nie pourtant être venu pour de mauvaises raisons. Depuis le début, il sentait au fond de lui que Saori était toujours en vie et maintenant qu'il l'a enfin retrouvée, il est réduit à l'impuissance face à l'assaut des Martiens. Ragno décide alors de l'exécuter pour l'offense commise envers la déesse Athéna. Tout à coup, Kōga sent sa force lui être arrachée petit à petit par les fils de ténèbres de l'Araignée. Malgré tout, il ne s'avoue pas vaincu. A force de persévérance, il arrive à briser la toile qui l'emprisonnait et endosse aussitôt la Cloth de Pégase. Et à l'aide du Pegasus Senkō Ken, il terrasse ses trois adversaires. Au même moment, le voile que portait Athéna glisse de ses épaules. Kōga marche à petits pas dans sa direction, avant de s'arrêter net, comme pétrifié. La jeune fille qui lui fait face n'est pas celle qu'il croyait ! Abasourdi, il tient à savoir qui est cette jeune personne et surtout où se trouve Saori. Les deux servantes tentent de l'empêcher d'approcher vers celle qu'elles continuent d'appeler « Athéna », mais il se montre insistant. Sa main touche l'épaule de l'inconnue lorsque, soudain, une intense lueur jaillit d'elle, repoussant les deux femmes. Pégase comprend qu'il s'agit d'un phénomène de résonance. Elle possède en effet tout comme lui un Cosmos de Lumière. Un éclat de lucidité semble dès lors la gagner. Les larmes aux yeux, elle confirme ne pas être Athéna. Et, chose invraisemblable, ne semble pas savoir qui elle est elle-même. Elle s'effondre sous les yeux du Saint, toute la scène étant observée par un nouvel arrivant. Ce dernier, qui n'est autre que le directeur, demande fermement à Kōga ce qu'il fait dans cet endroit. Même face à l'homme le plus important de la Palestre, Kōga ne se démonte pas et continue d'affirmer que la jeune fille qui se tient devant lui n'est pas leur déesse. Mais le vieil homme lui rappelle qu'un Saint a le devoir de protéger Athéna, il n'a donc aucun droit de douter d'elle. Kōga clame haut et fort que la véritable déesse Athéna est Saori et personne d'autre. Il a vécu à ses côtés donc il est certain d'avoir raison. Tout à coup, la jeune fille lui conseille de fuir. Face à cette réaction imprévisible, le directeur use de l'élément des Ténèbres contre elle. Et contre toute attente, révèle ses sombres desseins : il pensait que le Cosmos de Lumière de Pégase pourrait être utile à son maître, Mars ! Le directeur de la Palestre serait donc finalement un traître à son rang. Un Cosmos ténébreux le gagne et c'est ainsi qu'il revêt... la Gold Cloth du Capricorne ! Se considérant comme sage et érudit, le directeur se présente comme étant Ionia, le Gold Saint du Capricorne.

A l'extérieur, le Cosmos de Ténèbres a gagné toute l'église sans que personne n'ait encore rien remarqué, l'attention générale étant focalisée sur la rencontre entre Yuna de l'Aigle et Ryūhō du Dragon. Les deux amis sont fiers de s'affronter l'un l'autre. Tout cela présage donc un incroyable combat. Cependant, Yuna a toujours un mauvais pressentiment, chose que Ryūhō partage avec elle, et ce depuis que Kōga est parti voir Athéna. Ils s'inquiètent de ne pas le voir revenir, d'autant plus que son match contre Eden prendra place juste après le leur. Geki met fin à la discussion en annonçant le début de la rencontre. Ryūhō et Yuna embrasent alors leur Cosmos.

Dans l'église, la fausse Athéna souffre de l'emprise des Ténèbres qui l'enserrent. Kōga tente de l'en débarrasser mais il est aussitôt repoussé. Iona exprime toute sa déception de voir le Saint de Pégase incapable de résister à une attaque aussi faible. Kōga, furieux, passe alors à l'offensive contre le Gold Saint mais son coup rebondit sur la Cloth du Capricorne. Néanmoins, il n'a pas dit son dernier mot et fonce sur Ionia qui le stoppe net avec seulement deux doigts et le projette contre un mur. Le Gold Saint lui révèle qu'autrefois, il s'est retiré des champs de bataille. Mais lorsqu'Athéna a fondé la Palestre, il a repris du service. C'est ainsi qu'il a pu rencontrer la véritable Athéna, Saori, envers qui il est reconnaissant car, grâce à elle, il a pu se servir de la couverture de directeur d'école. Usant de ce titre, il a déjà envoyé de nombreux Saints aux côtés de Mars qui règnera dans un futur proche en souverain absolu, selon ses dires. Par contre, Ionia ne se qualifie pas comme l'un des subordonnés de Mars mais plutôt comme un fidèle à son culte. Le fait que Kōga le considère comme un traître et un ennemi ne l'émeut pas plus que ça, sa seule ambition étant de voir Mars œuvrer pour la création d'un nouveau monde. Il ironise de plus sur le fossé qui sépare un Bronze d'un Gold Saint. Pendant ce temps, Kōga s'est glissé discrètement derrière la jeune fille qu'il promet de sauver coûte que coûte puis tente une nouvelle offensive contre le Capricorne, en vain. Au contact de la Gold Cloth, le poignet de sa propre Cloth s'effrite. Ionia affirme que les paroles du jeune Saint n'ont aucun poids, contrairement à lui qui maîtrise le pouvoir des mots. Il en fait d'ailleurs la démonstration à l'aide de sa technique, Domination Language. Un livre sacré arborant l'emblème du Capricorne apparaît alors face à lui. Puis il intime l'ordre à Pégase de tomber. Le corps du garçon réagit dès lors contre sa volonté et vient s'écraser au sol. Ionia le contrôle totalement avec ses paroles. Kōga se relève malgré tout mais par un seul mot, son poing est arrêté avant qu'il ne touche le Gold Saint. Qu'importe, il est déjà prêt à réagir à l'aide de son autre poing. Seulement, Ionia lui ordonne de se frapper lui-même. Le Saint de Pégase s'exécute, réduit à l'impuissance la plus totale, jusqu'à ce qu'il se retrouve complètement immobilisé par la technique du Capricorne. Son corps se contorsionne sur lui-même, et alors que la douleur devient de plus en plus insoutenable, la Cloth de Pégase commence à s'ébrécher. Ayant démontré la suprématie d'un Gold Saint, Ionia se tourne par la suite vers la fausse Athéna et l'invite à venir bâtir un nouveau Sanctuaire pour Mars. Sa force est en effet nécessaire à cette finalité. Il étend alors les ténèbres qui enserraient la jeune fille à tout son corps. Incapable de se défendre, les larmes lui montent aux yeux. Puis un Cosmos de Ténèbres sort des profondeurs et gagne la surface petit à petit.

Au Colisée, personne ne soupçonne le drame qui est en train de se jouer. Yuna lance la Divine Tornado, Ryūhō le Suihakkei, relâchant tous deux une puissance impressionnante.

De son côté, la fausse Athéna voit son Cosmos de Lumière jaillir d'elle contre son gré. Ionia estime qu'il est grand temps de détruire la barrière de la Palestre, et ce grâce aux pouvoirs de la jeune fille. La lumière s'intensifie jusqu'à gagner l'école toute entière et la barrière qui l'entoure et la protège. Ryūhō et Yuna sont alors stoppés net dans leur élan. Soudain, la barrière finit par céder et briser. Et le Cosmos de Ténèbres sort de l'église, se répandant aux alentours jusqu'au Colisée, à la stupeur générale. Eden, lui, rebrousse chemin en toute discrétion.

A l'infirmerie, Sōma, encore convalescent, ne comprend pas d'où peuvent bien provenir ces ténèbres. Ces même ténèbres qui finissent par prendre totalement possession de la Palestre.

Le carrosse d'Athéna repart ensuite, avec la jeune fille et Ionia à son bord. Selon le vieil homme, l'école n'est désormais plus qu'une prison de ténèbres d'où personne ne pourra s'échapper. C'est alors que, l'espace d'un instant, la jeune fille croit voir l'image de Kōga apparaître furtivement face à elle.

Kōga qui est retenu prisonnier dans les profondeurs sous l'église, enfermé dans une cellule. L'un des gardiens, qui ne sont autre que des Martiens, se charge de lui expliquer où il se trouve : dans la prison des Saints. Kōga veut à tout prix sortir de là mais il constate bien vite qu'il souffre encore des séquelles de son face-à-face avec Ionia. Il réalise également que sa Clostone a disparu. Celle-ci est détenu par son compagnon de cellule, qu'il n'avait pas remarqué jusque là. Kōga tient à récupérer son bien mais l'inconnu affirme qu'elle ne lui sera d'aucune utilité. Pour le lui prouver, il approche le pendentif du mur et se produit alors une étrange réaction. Les murs de la prison seraient de toute évidence faits de pierres issues de la planète Mars et imprégnées de ténèbres. En conséquence, si Kōga tentait de se servir de sa Cloth, son Cosmos serait immédiatement absorbé. Toute tentative d'évasion est donc rendue impossible. Puis le mystérieux jeune homme retourne la Clostone à son possesseur. Kōga exige de savoir à qui il a affaire. Néanmoins, son interlocuteur se montre peu enclin à lui répondre...



Help form status3.png
Incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette page du forum pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2012-09-30 : récit complet (review archange), notes

Notes

  • Cet épisode a réalisé un taux d'audience de 2,9 %.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02
# Début Fin Issue
010 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 08 Victoire d'Eden Eden Versus Paradise
011 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 08 Victoire de Kōga Kōga Versus Ragno
012 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 08 Victoire d'Ionia Kōga Versus Ionia
013 Saint Seiya Omega Blu-ray & DVD 02 StS Omega - Episode 08 Combat interrompu par la destruction de la Palestre Yuna Versus Ryūhō


Production

Réalisation, scénario, chara design

Réalisateur(s) : Yukio Kaizawa
Directeur(s) de l'animation : Akihiro Asanuma
Scénario : Reiko Yoshida
Directeur(s) artistique : Tomoko Yoshida

Réalisation, scénario, chara design

Plans clé
Masahiro Naoi
Takashi Nashizawa
Nobuyoshi Sasakado
Yasuhiko Ooyama
Setsuko Nobuzane
Kumi Nakajō
Takayuki Manaka
Nobuhiro Masuda
Albion
Studio Wanpack
Intervalliste(s)
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Décors
Magic House
Yūko Azumi
Daigorō Yamaguchi
Couleurs digitales
Toei Phils.
Kagura
A-Line
Ryōhei Matsuda
Tarō Kitagawa
Coordination couleurs
Yūki Akimoto
Effets spéciaux digitaux
Toshio Katsuoka
Prise d'image digitale
Yuichirō Okano
Satoshi Nakamura
Atsunori Shinagawa
Mitsuru Kuno
金 珉序 (transcription incertaine)
Wataru Nakamichi
Édition
Kenta Katase
Enregistrement audio
Yasuo Tachibana
Assistant à l'enregistrement audio
Satoru Matsuda
Sélection musicale
Makiko Kayahara
Studio d'enregistrement
Studio Tavac
Effets sonores
Yūji Furuya (Swara Pro)
Assistant du réalisateur
Ryōta Nakamura
Assistant de production
Yoshiaki Yanagi
Assistant finitions
Takahiro Kawamoto
Assistant artistique
Akihiko Yamaguchi
Enregistrement
Minori Kajimoto

Seiyuu / Comédiens de doublages




International

France Flag icon france-small.gif

Casting


Version française produite par : Toei Animation Co,. Ltd.

  • Supervision artistique : Toei Animation Europe S.A.S.
  • Direction de production : Pierre Belletante
  • Chargée de production : Céline Lallement
  • Chargé éditorial et littéraire : Charles Lamoureux

Studio : Lylo Post Production (système Play'R)

  • Chargées de production : Haydee Parcollet et Lucie Nicod
  • Adaptation : Didier Duclos
  • Direction Artistique : Antoine Nouel
  • Prise de son et mixage : Françoise Trouy, Melissa Petitjean, Ivan Gariel, Damien Chalumeau, Rémi Durel


Notes

  • Le titre utilisé est : "Une rencontre prédéstinée. Le Terrible Chevalier d'Or !"
  • Luc Arden est, jusqu'à l'épisode 10 inclus, crédité sous le nom de Luc Truy.
  • Les trois Ragno sont partagés entre deux comédiens contre trois dans la VO.
  • Jérôme Keen était la voix de Thanatos dans le chapitre Elysion des OAVs d'Hadès.
  • Tout comme Orkydia, Ragno se présente comme un Chevalier (celui de l'araignée) ce qui est bien entendu une grossière erreur de l'adaptateur !




Références



Help form status2.png
Améliorable
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Galerie



Notes

  • Contrairement au premier volume, le générique ouvrant les épisodes de ce volume 2 est bien la version intégralement remaniée qu'on voit depuis l'épisode 14 TV. Avec des plans redessinés et des effets visuels rajoutés ou modifiés.
  • Aucun des épisodes n'a subi un quelconque remaniement. Que ce soit au niveau du corps ou du teaser, qui présente parfois des scènes différentes de la version finale.
  • Le générique sans crédit a disparu des bonus, ce qui est dommage vu qu'il s'agit cette fois de la version retouchée.


Bonus

Commun aux éditions DVD, Blu-ray standard et First press Blu-ray :

  • Palaestra Report : dépliant de 6 pages sur la série

First press Blu-ray :

  • Fourreau illustré spécialement par Yoshihiko Umakoshi (illustration différente de la jaquette)
  • Flyer reprenant le verso de la jaquette


Liens externes

Références