Episode G Volume 20

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Episode G Volume 20
Gvol20.jpg
Volumes de Saint Seiya - Episode G
Saint Seiya - Episode G - Série principale
Pays d'origine Japon Japanflag.gif
Nom francais Episode G Volume 20
Numéro 20
Production
Auteur(s) Masami Kurumada, Megumu Okada
Artiste(s) Megumu Okada
Editeur(s) Akita Shōten
Caractéristiques
Type de produit Publication
ISBN 978-4-253-23140-4
Sortie
Date 2014/08/08
Liste
Ordre wiki 20
Précédent    .
Page créée par hugo




Chapitres

Episode G Volume 20
Saint Seiya - Episode G
Numéro G Gaiden 20
Titre japonais 拳ヲ振リ翳ス者
Titre romaji ken wo furikazasu mono
Titre français Celui qui brandit le poing
Nombre de pages 8
Date 2013/08/08
Liste
Ordre wiki 20
.    .
Stats par hugo
Chapitre


Récit

Ce chapitre est une redite de la dernière scène du combat entre Aiolia et Cronos à la fin du tome précédent.



Help form status4.png
Très incomplet
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Notes

  • Ce chapitre n'a jamais été prépublié et est apparu pour la première fois en tant que bonus d'un volume relié.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références

Episode G Volume 20
Saint Seiya - Episode G
Numéro 084
Titre japonais 可能性ヲ秘メシ者
Titre romaji Kanōsei wo himeshi mono
Titre français Celui qui cache les possibilités
Nombre de pages 45
Date 2013/03/19
Magazine Champion RED 5月
Red champion 05 2013.jpg
Liste
Ordre wiki 84
Précédent    Suivant
Page créée par hugo. Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Une réception inattendue.
Cronos surclasse Aiolia.

Grèce, Sanctuaire.

C'est par une nuit de pleine lune que Saga reçoit la visite de l'ange aux sombres ailes, Prométhée. Ce dernier souhaite en apprendre davantage sur les motivations de celui qui a conspiré avec des dieux. Brandissant la dague dorée qui lui a été remise par Cronos, Saga déclare qu'il n'en éprouve aucun regret car son souhait est de bâtir un Sanctuaire absolu et inflexible. Et pour ce faire, il doit acquérir le pouvoir de dominer le monde afin de protéger durablement la paix sur Terre. Pour ce faire, le Gold Saint annonce qu'il est prêt à abattre les dieux.

Le fils de Japet s'enquit ensuite des sentiments de son interlocuteur. Saga a-t-il été aussi loin par pur esprit de vengeance envers Shion, celui qui a refusé de le désigner comme son successeur ? Souhaitait-il réellement revêtir ce rôle d'usurpateur ? Contre toute attente, le Saint des Gémeaux se montre reconnaissant envers le précédent Pope. En effet, c'est le choix de ce dernier qui lui a permis de s'éveiller. Sa mort rejoint quant à elle les sacrifices nécessaires à la réalisation de l'idéal de Saga. Voilà pourquoi ce dernier n'éprouve ni crainte ni regret après avoir éliminé son prédécesseur et tenté d'en faire de même avec sa déesse.

Malgré ces explications, Prométhée ne comprend toujours pas pourquoi Saga a réalisé de tels sacrifices. Serait-ce tout simplement pour devenir plus puissant ? Le Saint des Gémeaux précise alors sa pensée. Il souhaite faire du Sanctuaire le bouclier ultime qui protégera le monde contre le cataclysme imminent qui le menace. Un péril que les Saints se doivent de repousser, en tant qu'épées indestructibles. Prométhée en reste songeur. Il sait désormais que Saga est au fait de l'avènement prochain de dieux encore plus redoutables que Cronos. Le fils de Japet réalise enfin que, même face à des dieux, ces hommes ne fléchiront jamais et combattront pour toujours protéger la paix sur Terre. C'est là leur destin. Celui des Saints d'Athéna !

Chronos Labyrinthos.

L'ultime affrontement entre Aiolia et Cronos a commencé. Le Gold Saint n'a plus beaucoup de temps devant lui. En effet, le Chronos Labyrinthos menace de s'effondrer à tout moment, entraînant avec lui le peuple des Titans que le jeune homme a juré de protéger. Pour les sauver aussi bien eux que leur roi, Aiolia est déterminé à en finir rapidement. Malheureusement pour lui, Cronos semble invincible en combat rapproché. Le Titan doit cela à sa vitesse extrême mais également à ses poings, capables de fendre l'espace en se téléportant au plus près de l'ennemi pour le faucher. De plus, chacun de ses coups de poing porte en lui la puissance du Megas Drepanon, capable quant à lui de lacérer aussi bien la chair que le Cosmos.

Totalement surpassé par la folle puissance de son adversaire, le Saint s'effondre. Néanmoins, Aiolia n'est pas homme à abandonner aussi aisément. Revigoré par le souvenir des paroles de ses amis, il se relève une fois encore pour reprendre le combat. Le Lion d'or est résolu à surpasser le dieu qui lui fait face. Et cela afin de remplir la promesse qu'il a faite à Lithos : remporter la victoire !



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Données à corriger ou ajouter

2013-04-30 : notes (comparaison prépubli/relié, divers)

Notes

  • La version prépubliée comprend une page en couleurs (illustration d'Aiolia).


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références

Episode G Volume 20
Saint Seiya - Episode G
Numéro 085
Titre japonais 門ヲ守護セシ者
Titre romaji mon wo shugoseshi mono
Titre français Celui qui protège la porte
Nombre de pages 44
Date 2013/04/19
Magazine Champion RED 6月
Red champion 06 2013.jpg
Liste
Ordre wiki 85
Précédent    Suivant
Page créée par hugo. Résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Aiolia se surpasse pour vaincre Cronos.

Aiolia s'est relevé et tente désormais le tout pour le tout : le Photon Burst. Nullement inquiété, Cronos pulvérise les photons créés par son adversaire à l'aide du Pragma Spathê. Une fois cela fait, il passe à l'offensive et roue de coups le Saint. Ce dernier, peinant à éviter ces innombrables frappes imprévisibles, choisit de les endurer pour mieux contre-attaquer une fois l'orage passé. Malheureusement pour lui, Cronos esquive son assaut et réplique aussitôt. Alliant une immense violence à une formidable capacité de calcul, le style de combat du roi des Titans ne laisse aucune ouverture à son adversaire. Et tandis qu'Aiolia mord une nouvelle fois la poussière, l'une des flammes temporelles entourant Cronos s'éteint. Lorsqu'elles auront toutes disparu, le monde sera annihilé.

Avant que le Saint ait pu repartir à l'assaut, le roi des Titans le transperce de son Khaos Hyetos, désormais au faîte de sa puissance. Au bord du découragement, Aiolia s'effondre tandis que son adversaire raille sa faiblesse et qu'une nouvelle flamme s'éteint. La destruction du Chronos Labyrinthos et du monde s'accélère alors, à la grande joie du Titan. Ce dernier rappelle que son unique capacité est celle que lui a enseignée sa mère : faucher toute vie. Cronos se définit donc comme un dieu destructeur. Ce faisant, il agit comme tel.

C'en est assez pour Aiolia. Se redressant encore et toujours, il repart à l'attaque, plus déterminé que jamais à renverser la situation. Dans un ultime effort, le Saint parvient à surpasser la vitesse de Cronos et à contre-attaquer. Au prix de son corps, il accélère encore et combine un Lightning Bolt et un Lightning Plasma plus rapides que jamais. Malgré tout, même si Aiolia a donné son maximum, le dieu en ressort sans la moindre égratignure.

Réalisant que la situation est critique, le jeune homme demande aux autres Gold Saints d'offrir tout leur Cosmos à Shaka, afin que ce dernier puisse tous les téléporter hors du Labyrinthe en compagnie du peuple des Titans. Aiolia est quant à lui résolu à retenir Cronos en lui bloquant le passage vers la Terre.

Le dieu esquisse un sourire. S'il en est ainsi, alors il ne lui reste plus qu'à abattre le Lion pour se rendre sur Terre...



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références

Episode G Volume 20
Saint Seiya - Episode G
Numéro 086
Titre japonais 神二抗エシ者
Titre romaji kami ni aragaeshi mono
Titre français Celui qui s'oppose aux dieux
Nombre de pages 44
Date 2013/05/19
Magazine Champion RED 7月
Liste
Ordre wiki 86
Précédent    Suivant
Stats par hugo
Chapitre


Récit

Aiolia bloque le poing de Cronos.
Les derniers adieux.

Alors que s'éteint une nouvelle flamme, Cronos repart à l'assaut avec le Pragma Spathê, dont la vitesse transcende celle de la lumière. Pourtant, Aiolia l'esquive et parvient même à retenir le poing du dieu ; un exploit rendu possible grâce au Septième Sens et au fait qu'une même attaque ne fonctionne pas deux fois sur un même Saint. Le jeune homme continue sur sa lancée et utilise son Lightning Bolt à bout portant, sans effet. Cronos réplique ensuite avec le Khaos Hyetos mais Aiolia tient bon. Ce dernier est déterminé à retenir son adversaire le temps que ses compagnons puissent s'échapper du Chronos Labyrinthos en sauvant l'intégralité du peuple des Titans.

Milo refuse d'abandonner son ami mais ce dernier s'entête. Il leur rappelle que la mission des Saints est de sauver tous les êtres vivants, aussi bien ceux qui peuplent la Terre que ceux qui occupent le Labyrinthe. Aiolia promet ensuite à ses pairs qu'il les rejoindra, une fois Cronos vaincu. Touché par les sentiments de son compagnon, Shaka demande aux Gold Saints de lui transmettre leur Cosmos. Le Saint de la Vierge les invite à croire en Aiolia, autant que ce dernier a foi en eux. Avant le départ, Lithos implore son maître bien-aimé de revenir en vie. Ce dernier lui promet de la retrouver dans un lieu baigné de lumière. Sur ces paroles, tous les êtres vivants présents dans le Labyrinthe sont téléportés hors des lieux, dans un déluge de lumière.

Cronos assiste au départ de toutes ces vies, fasciné par leur éclat. Le roi des Titans n'a qu'une seule envie : détruire jusqu'à la lumière des étoiles pour répandre de chaudes et tristes ténèbres apaisantes. Aiolia déclare alors que les lueurs des étoiles sont les témoins de leurs ultimes moments, même après leur mort. Ce faisant, il est convaincu que les morts continuent à veiller sur les vivants, entourés de la lumière de l'espoir qui illumine leurs pas.

Désormais, seuls Aiolia et Cronos foulent le sol du Labyrinthe dévasté. Si le Titan estime qu'il sera bientôt l'ultime survivant, le Saint pense au contraire qu'ils connaîtront tous deux un destin similaire : soit ils périront ensemble, soit ils rejoindront ensemble la surface. Cette dernière option est bien entendu ridicule aux yeux de Cronos, qui ne peut concevoir une paix mutuelle.

Déterminés à en finir une bonne fois pour toutes, les deux adversaires préparent leur ultime assaut. Afin d'éliminer son ennemi, Cronos en appelle à sa technique fatale, le Dunamis Megas Drepanon. Aiolia, quant à lui, est résolu à ne pas tuer son ennemi, afin de tenir la promesse faite à Hypérion. C'est par son poing qu'il va mettre fin à cette histoire débutée depuis des éons et vaincre Cronos !

La fin est proche.



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références

Episode G Volume 20
Saint Seiya - Episode G
Numéro 087
Titre japonais 黄金の少年
Titre romaji Ōgon no shōnen
Titre français Le jeune garçon d'or
Nombre de pages 44
Date 2013/06/19
Magazine Champion RED 8月
Liste
Ordre wiki 87
Précédent    .
Stats par hugo, résumé par Cedde.
Chapitre


Récit

Cronos est vaincu...
Le fils fait face au père.
... mais lui court toujours...

Cronos est fortement amusé par les prétentions de son ennemi. Une technique qui n'est pas emplie d'un sentiment de mort ne peut l'atteindre. Ce faisant, le Titan accepte de recevoir le poing d'Aiolia sans broncher. Le Saint passe alors à l'attaque grâce à son Lightning Plasma. Cronos n'en croit pas ses yeux. À bout portant, le Lion l'a raté. Pourtant, Aiolia ne se décourage pas et renchérit aussitôt avec une nouvelle salve. C'en est assez pour le roi. Ce dernier déploie son ultime arcane, le Dunamis Megas Drepanon, avant de prendre son envol et fondre sur son adversaire. Il en appelle alors au Dunamis Pteryx pour porter l'estocade. Aiolia semble pulvérisé par un tel déferlement de puissance. C'est à cet instant que les dernières flammes s'éteignent, marquant la chute prochaine et totale du Chronos Labyrinthos dans le Tartare. Il est désormais temps pour le dieu de rejoindre la surface, baignée de lumière.

Mais ce n'est pas encore terminé. Aiolia est toujours debout, près d'un Cronos plus stupéfait que jamais. De plus, ce dernier remarque que tous les éclairs du Lightning Plasma sont désormais suspendus dans les airs. Le Titan comprend alors que son ennemi tente d'employer une nouvelle fois le Photon Burst, en vain. En effet, Cronos dispose d'un poing suffisamment rapide pour détruire tous les photons au moment où ces derniers se rassembleront sur lui. Néanmoins, Aiolia décide d'adopter une tactique différente. À la stupeur du Titan, les photons se rassemblent non pas sur son corps mais sur le poing droit du Lion. Cependant, cela ne suffit pas à déstabiliser le dieu, qui compte surpasser le Saint grâce à son Dunamis Pteryx transcendant la vitesse de la lumière.

Voilà ce qu'attendait Aiolia ! Frappant fermement le sol de ses jambes, le Saint se précipite sur Cronos au moment même où ce dernier est sur le point de dépasser la vitesse de la lumière. Désormais sans défense, le Titan reçoit de plein fouet le Photon Burst. Refusant la défaite, Cronos tente de porter un coup fatal à son ennemi mais Aiolia le contre aussitôt avec un ultime Lightning Bolt. Le combat est terminé. Les deux adversaires s'enfoncent dans le néant.

Dans sa chute, Cronos contemple celui qui l'a vaincu, alors inconscient. La résolution du jeune homme à tenir sa promesse à Hypérion, quitte à y laisser la vie, trouble profondément le dieu. Alors que des larmes commencent à perler sur son visage, Cronos prend conscience du fait qu'il ne peut laisser un tel humain périr. Il fait donc appel à celui qui a assisté aux événements dans l'ombre : Hadès, l'empereur des ténèbres. En échange du retour de ce héros vers sa Terre de lumière, le Titan est prêt à offrir à son fils tout ce qu'il possède, y compris son Dunamis.

Loin de là, le peuple des Titans profite enfin de la lumière du Soleil. La téléportation a réussi. Mais l'arrivée de Deathmask du Cancer coupe court à leur émerveillement. Le Saint leur apprend qu'ils ne peuvent vivre n'importe où sur Terre. Ce faisant, il leur propose de rejoindre l'une des terres surveillées par le Sanctuaire : l'île d'Andromède ou l'île de Death Queen. Évidemment, il ne s'agit pas d'une demande mais bel et bien d'un ordre. De plus, les combattants sont priés d'endosser des Black Cloths. Ceux qui refuseront seront exécutés. À ceux qui hésitent, le Saint du Cancer précise qu'il ignore ce qu'est la pitié.

En un autre lieu, Aiolia reprend conscience sous les rayons du Soleil. En se relevant, il constate qu'il se trouve devant la tombe de son frère et comprend que Cronos l'a aidé mais également que la Terre a été sauvée. Le jeune homme s'adresse ensuite à son frère et lui demande s'il est désormais digne de porter la crinière du lion d'or. C'est alors qu'il est rejoint par Lithos et Galan, son irremplaçable famille. Les voilà tous réunis sous le ciel bleu de ce monde inondé de lumière.

Pendant ce temps, dans les ténèbres, Pontos est loin d'avoir abandonné la partie. S'il n'a pu récupérer le Dunamis de Cronos, il semble avoir acquis le pouvoir nécessaire à la poursuite de ses plans. En attendant l'heure de son grand retour, il demande à tous les êtres vivants sur Terre de profiter de cette paix temporaire...

Fin.



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !

Notes

  • Le titre de ce chapitre final est exactement le même que celui du chapitre 2, qui débutait les aventures d'Aiolia.
  • La séquence finale dans laquelle apparaît Aiolia (de son réveil sur Terre à sa réunion avec sa "famille") est accompagnée des paroles de Eien Blue, le premier ending de la série originale. Cette chanson clôture ici les aventures du Lion d'or.


Personnages présents

Attaques utilisées


Combats débutant dans ce chapitre / épisode

Aucun.



Références



Help form status5.png
Brouillon
  • Des suggestions ou corrections à proposer ? Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !



Notes

  • La date de sortie initialement planifiée pour ce volume était le 20 août 2013, conformément aux précédents tomes de la série qui sont tous sortis en fin de mois et souvent aux alentours du 20. La date a finalement été avancée au 8 août, très probablement pour avoir une parution en simultané avec le volume 7 de Next Dimension et le volume 8 de Saint Seiya ~ The Lost Canvas : Anecdotes. Il s'agit de la première fois où trois séries Saint Seiya paraissent le même jour (précédemment, il était déjà arrivé à plusieurs reprises que sortent en simultané un volume de Next Dimension avec un volume Saint Seiya ~ The Lost Canvas ou un volume de Saint Seiya ~ The Lost Canvas : Anecdotes).


Bonus

  • Une seconde couverture pour ce volume fut offerte dans le Champion RED sorti en ... 201..
  • Couverture de base: Aiolia
  • Couverture offerte dans le Champion RED: Aiolia
  • Sous-couverture: ...
  • Page de garde: ...



Références