Personnages et éléments en suspens

From SaintSeiyaPedia
Share/Save/Bookmark
Jump to: navigation, search
Rédigé par hugo.

Comme de nombreux récits de fiction, le manga Saint Seiya originel mentionne à de multiples reprises des personnages qui n'apparaissent cependant jamais dans l'œuvre, de même qu'il relate diverses anecdotes qui ne seront jamais détaillées.

Avec l'arrivée du revival à partir de 2001, certains de ses personnages et points seront réutilisées par certains auteurs, tandis que d'autres restent encore à ce jour inexploités.

Cette page a pour but d'en faire un recensement exhaustif.

Contents

Zeus, Arès, les Géants

Mention

Chapitre 1.

Contexte

Dans son récit d'exposition sur Athéna et ses Saints qu'il fait au couple de touristes japonais, le prêtre grec présente Athéna en tant que fille du roi des dieux Zeus et adversaire de Poséidon, Arès et des Géants.

Parmi ces ennemis, seul Poséidon sera utilisé dans la suite du récit.

Zeus est le seul à être mentionné à nouveau dans le manga :

  • une seconde fois lorsque Saga des Gémeaux énumère les dieux qui depuis leurs différents domaines respectifs chercheraient à s'approprier la Terre[1] : Poséidon (océans), Hadès (enfers) et Zeus (cieux)
  • une troisième fois lorsque Thanatos moque Poséidon qui est censé être au même niveau que Zeus et Hadès[2]
  • une ultime fois lorsqu'Hypnos indique que Zeus est à la tête des Douze Dieux de l'Olympe[3].

Par ailleurs, toutes ces divinités sont mentionnées dans l'Hypermythe rédigé en parallèle de la publication du manga.


Utilisations dans le revival

  • Zeus :
    • Episode.G
    • The Lost Canvas: Anecdotes
    • Episode.G Assassin
  • Arès :
    • Episode.G
    • The Lost Canvas: Anecdotes
    • Saintia Shō
  • Géants :
    • Gigantomachia
    • Episode.G
    • The Lost Canvas: Anecdotes


Pour aller plus loin


Les 90 autres orphelins

Mention

Chapitre 3.

Contexte

Lors de la conférence de presse annonçant la tenue des Galaxian Wars, Saori déclare que Mitsumasa Kido a envoyé 6 ans plus tôt 100 orphelins à travers le monde pour devenir Saints et que la Fondation Graad a fini par perdre la trace de 90 d'entre eux. Si l'on aperçoit plusieurs d'entre eux en tant qu'anonymes durant diverses séquences flash-backs dévoilant la jeunesse de Seiya et ses compagnons à l'orphelinat de la Fondation Graad, aucun d'entre eux ne réapparaît dans le présent de l'histoire.

Utilisations dans le revival


Le frère de Marin

Mention

Chapitre 23.

Contexte

Pour justifier à son comparse Moses de la Baleine sa stratégie d'utiliser Marin de l'Aigle comme appât pour attirer Seiya, Astérion des Chiens de Chasse révèle qu'il a entendu une rumeur comme quoi Marin serait venue en Grèce afin de retrouver son jeune frère duquel elle a été séparée. Astérion en déduit que ce frère serait Seiya, celui-ci étant Japonais tout comme Marin.

Si pendant longtemps une ambiguïté est entretenue par l'auteur, la fin du manga lève le doute et la sœur de Seiya - Seika - et Marin sont définitivement établies comme des personnages distincts. Cependant, au moment même où ce mystère est enfin levé, Shaina mentionne à nouveau la rumeur entendue par Astérion, ce à quoi Marin réagit par un regard silencieux vers le ciel[4]. Masami Kurumada confirme donc que Marin a bel et bien un jeune frère elle aussi.

Cependant, nous n'en saurons pas plus car les événements se précipitent (Seika est attaquée à distance par Thanatos) et s'enchaînent jusqu'à la conclusion du manga via le défaite d'Hadès.


Utilisations dans le revival

Le frère de Marin est révélée comme étant Tōma, un Ange emprisonné par les Dieux suite à des actes non dévoilés.


Les maîtres de Jabu, Ban, Ichi, Geki et Nachi

Mention

Chapitre 36.

Contexte

Lorsque les Bronze Saints secondaires Jabu de la Licorne, Ban du Petit Lion, Ichi de l'Hydre, Geki de l'Ours et Nachi du Loup font leur réapparition subite en pleine bataille des Douze Maisons, ils expliquent leur absence prolongée à Tatsumi par le fait qu'ils sont retournés auprès de leurs maîtres respectifs pour subir de nouveaux entraînements suite à leurs performances médiocres lors des Galaxian Wars.

Aucune autre information n'est donnée à propos de ces maîtres (pas même une indication sur le fait qu'il s'agisse ou non de Saints). Tout au plus peut-on supputer que ce sont des personnages distincts, les cinq Bronze Saints ayant tous des lieux d'entraînements différents et dispersés aux quatre coins du monde.


Utilisations dans le revival

  • Néant


Deathmask, Shura et Aphrodite au courant des méfaits du Pope

Mention

Chapitre 41.

Contexte

En plein combat contre Aphrodite des Poissons, Shun déclare à son adversaire que le Pope est un imposteur et que Saori Kido - réincarnation de la déesse Athéna - est sur le point de mourir. Il est surpris d'entendre en retour que le Gold Saint est parfaitement au courant de ces informations et suit le Pope en connaissance de cause. Le Saint des Poissons précise également que Deathmask du Cancer et Shura du Capricorne sont dans le même cas.


Utilisations dans le revival

  • Dans Episode.G - situé environ sept ans avant le début du manga originel - Saga convoque Deathmask pour lui révéler la vérité[6]. Un peu plus tard dans le manga, on peut voir qu'Aphrodite est déjà dans la confidence, même si l'on ignore depuis quand[7]. Le cas de Shura est quand à lui plus complexe, car si il apprend la vérité peu avant Deathmask[8], il est manipulé mentalement dans la foulée par le Genrô Maô Ken de Saga et le manga n'éclaircit jamais par la suite si Shura se souvient de ces révélations et suit Saga en pleine connaissance de cause.
  • Dans Episode Zero, Deathmask, Shura et Aphrodite se confrontent à Aiolos dans leurs temples respectifs avant de le traquer en groupe. Ils savent pertinemment que celui-ci transporte la jeune réincarnation d'Athéna et pensent que celle-ci a péri avec lui en chutant au fond d'un profond précipice. À noter qu'ils ignorent à ce stade que Saga a usurpé l’identité du Pope et pensent agir en suivant les consignes du véritable Pope.


Poséidon se réveillant brièvement au 18ème siècle

Mention

Chapitre 63.

Contexte

Lorsqu'il est sorti de son sommeil par Kanon, Poséidon mentionne qu'il s'était réveillé brièvement il y a environ 200 ans et avait constaté qu'Athéna affrontait à nouveau un adversaire dont elle était familière.

Utilisations dans le revival

  • Dans The Lost Canvas, Unity manigance pour ressusciter sa sœur Seraphina en employant l'orichalque pour insérer dans son enveloppe charnelle l'âme de Poséidon. L'entité résultante ne prononce cependant jamais aucune parole, et il est difficile de savoir si le dieu est bel et bien conscient durant cet événement.


Les douze Dieux de l'Olympe

Mentions

Chapitres 67 / 107.

Contexte

Lorsque son âme est sur le point d'être scellée par Saori, Poséidon avertit la déesse qu'en choisissant de se battre aux côtés des humains, celle-ci s'expose à un futur châtiment des Dieux de l'Olympe.

Ultérieurement, Thanatos mentionne que les Kamui sont les protections portées par les douze Dieux de l'Olympe, à la tête desquels se trouve Zeus. Aucun autre nom n'est donné durant ce passage.

Par ailleurs, si plusieurs auteurs de la Grèce antique emploient ce nombre de douze, les divinités qu'ils incluent dans cette liste varient. Il est donc impossible de déduire avec certitude qui fait partie de ce groupe avec si peu de détails.


Utilisations dans le revival

  • Le Taizen propose une liste - non-confirmée à 100% - incluant, outre Athéna, Zeus, Poséidon et Hadès, les huit dieux suivants : Aphrodite, Apollon, Artémis, Déméter, Héphaïstos, Hermès, Héra et Hestia.
  • Time Odyssey propose d'ailleurs une autre liste[9] : Athéna, Zeus, Poséidon, Hadès, Aphrodite, Apollon, Arès, Artémis, Déméter, Héphaïstos, Hermès et une déesse non-nommée qui est probablement Héra (vu qu'elle se tient aux côtés de Zeus et semble lui toucher le dos; dans la mythologie grecque, Héra est en effet l'épouse de Zeus et la reine des Dieux). Arès prendrait donc ici la "place" d'Hestia.
  • À noter que si plusieurs de ces dieux "inédits" sont présentés ou mentionnés de façon individuelle dans les divers supports papier du revival (Apollon et Héphaïstos dans Episode.G, Artémis et Apollon dans Next Dimension, Artémis, Déméter et Hermès dans Saintia Shō), l'emploi du groupe de divinités en tant que tel est beaucoup plus rare.
  • Dans Episode.G, Aiolos narre la fuite en Egypte des dieux suite à l'arrivée de Typhon[10].
  • Dans The Lost Canvas: Anecdotes, Shion présente la Gigantomachie comme "une bataille qui a opposé les dieux de l'Olympe aux clan des Géants, avec la Terre pour enjeu"[11].


Pour aller plus loin


Athéna et le châtiment des Dieux de l'Olympe

Mention

Chapitre 67.

Contexte

Cf. section précédente.

Utilisations dans le revival

  • Ce châtiment est au cœur du cinquième film de l'anime, ou des Anges sont envoyés pour tuer Seiya le déicide, avant que Saori n'intervienne et négocie avec sa sœur Artémis, lui cédant la Terre en échange de la vie de ses Saints.
  • Dans le chapitre spécial faisant office de prologue promotionnel à ce long-métrage, Tōma se demande à voix haute si l'ordre qu'il a reçu de tuer les Saints vient de Zeus en personne.
  • Dans Next Dimension, on en voit les prémisses lorsque Saori rend visite à sa sœur Artémis dans son domaine pour négocier la vie de Seiya[12].


Les combats passés de Shion et Dōko

Mention

Chapitre 73.

Contexte

Alors qu'il est revenu d'entre les morts et affronte son vieux compagnon Dōko de la Balance, Shion du Bélier mentionne qu'il y a 243 ans, leurs forces étant alors tellement comparables qu'ils ne purent jamais se départager lors de leurs combats.


Utilisations dans le revival

  • Dans Next Dimension, les deux Gold Saints récemment promus s'affrontent dès le début du manga[13] mais Dōko met fin très rapidement à la confrontation, estimant ne pas avoir du temps à perdre de la sorte. On apprend également qu'ils se sont entraînés ensemble au Sanctuaire pour devenir Bronze Saints; on peut supputer que dans le cadre de leur formation, ils aient eu à combattre l'un contre l'autre à plusieurs reprises.
  • En revanche, The Lost Canvas ne montre ni ne mentionne aucun de ces combats, bien que les deux Saints soient souvent montrés en compagnie l'un de l'autre dès le début de l'histoire.


Pour aller plus loin

  • Shion et Dōko au 18ème siècle selon Next Dimension
  • Shion et Dōko au 18ème siècle selon The Lost Canvas


Dōko et sa conviction sur le corps d'Hadès

Mention

Chapitre 98.

Contexte

Dōko de la Balance indique à Seiya et Shun qu'il a acquis la conviction durant la précédente guerre sainte (au 18ème siècle) que détruire le corps mythologique d'Hadès permettrait de mettre fin au cycle des Guerres Saintes.


Utilisations dans le revival

  • Néant. La guerre sainte du 18ème a beau être développée de façon plus ou moins extensive dans trois œuvres différentes du revival - Episode.G, Next Dimension et The Lost Canvas - et Dōko apparaître dans toutes ces versions, ce "moment de réalisation" de sa part n'est jamais montré.


Cronos et Rhéa

Mention

Chapitre 98.

Contexte

Dōko de la Balance indique qu'Hadès chérit plus que tout son corps mythologique né de l'union entre Cronos et Rhéa.


Utilisations dans le revival

  • Les deux divinités font partie des Titans, les ennemis principaux des Gold Saints dans Episode.G. En revanche, si Cronos et Hadès ont une interaction dans ce récit - à sa toute fin[14] - leur conversation ne semble jamais impliquer qu'ils ont un lien de parenté.


Pour aller plus loin


Les ailes de la Cloth de Pégase

Mention

Chapitre 100.

Contexte

Lorsque Seiya et Shun se retrouvent à la dérive dans l'Hyperdimension séparant les Enfers d'Elysion, la Cloth de Pégase (évolution Type IV/Final Cloth) dévoile subitement des ailes qui permettent à son porteur de contrôler ses déplacements dans cet espace. Seiya déclare alors que son maître Marin lui avait indiqué que la Cloth de Pégase avait des ailes autrefois.


Utilisations dans le revival

Dans The Lost Canvas, le Saint de Pégase des temps mythologiques qui blessa Hadès (cf. paragraphe plus bas) de même que sa réincarnation au 18ème siècle - Tenma - portent tous deux à un moment donné la forme God Cloth - pourvue d'ailes - de la protection de Pégase (contre Hadès pour le premier, contre Morpheus puis à partir de la fin de la bataille des Temples Stellaires maléfiques pour le second). Par ailleurs, l'ultime évolution de la Cloth de Tenma précédant l'état de God Cloth dispose aussi d'ailes déployables[15].

À noter également que l'unique Bronze Cloth portée par Tenma dans Next Dimension et la seconde évolution de sa Cloth dans The Lost Canvas reprennent le même design que la Bronze Cloth de Type IV/Final Cloth de Seiya dans le manga originel. On pourrait du coup supputer qu'elles disposent elles aussi d'ailes déployables, cependant, cela n'est jamais montré.


La/les God Cloth(s) apparue(s) durant les temps mythologiques

Mention

Chapitre 107.

Contexte

Lorsque la Cloth de Seiya évolue en God Cloth lors de son combat face à Thanatos, son frère jumeau Hypnos - qui suit la confrontation à distance - déclare qu'un tel événement s'était déjà produit une fois durant les temps mythologiques.

Aucune indication n'est donnée quant à la ou les Cloths[16] concernées dans ce passé lointain.


Utilisations dans le revival

Dans The Lost Canvas, le Saint de Pégase des temps mythologiques dont Tenma est la réincarnation est toujours montré vêtu de sa God Cloth.

Par ailleurs, au 18ème siècle, Tenma lui-même porte une God Cloth, ce qui semble contredire l'affirmation originelle d'Hypnos comme quoi la seule occurrence de God Cloths avant Seiya fut durant les temps mythologiques. On remarque toutefois que cette God Cloth apparaît sur les épaules de Tenma essentiellement après que Thanatos et Hypnos ont été scellés, les empêchant d'être informés de l'événement. Quant à l'unique occurrence antérieure à cet enfermement, elle est extrêmement rapide et se produit dans les profondeurs du Monde des Rêves, lorsque Tenma terrasse Morpheus. Il est donc possible qu'Hypnos n'ait rien détecté.


Le Saint de Pégase des temps mythologiques

Mention

Chapitre 110.

Contexte

Devant la persistance dont fait preuve Seiya face à lui, Hadès - qui vient d'être blessé par celui-ci et ses compagnons - se remémore subitement du seul homme qui l'ait jamais blessé auparavant : un Saint de Pégase durant les temps mythologiques qui ressemblerait trait pour trait à Seiya. Hadès en déduit que ce dernier en serait la réincarnation.


Utilisations dans le revival

  • Next Dimension réécrit ce passage dans son prologue avec un Hadès se reprenant concernant la datation des faits et déclarant que le Saint de Pégase était son ami il y a plus de 240 ans, soit au 18ème siècle, ce qui correspond au personnage de Tenma.
    • Néanmoins, l'existence d'un Saint de Pégase ennemi d'Hadès durant les temps mythologiques n'est pas effacée pour autant, car ultérieurement[17], Saori évoque le Saint de Pégase qui n'a cessé de déjouer les plans d'Hadès depuis les temps mythologiques.
  • Ce Saint est mentionné à plusieurs reprises dans The Lost Canvas et il est souligné par plusieurs protagonistes (Asmita, Morpheus, Yōma, Partita) que Tenma en est la réincarnation au 18ème siècle.



Help form status5.png
Brouillon

Des suggestions ou corrections à proposer ?
Votre contribution sur cette [ page du forum] pourrait nous aider à améliorer cet article !                                                                                                      

Données à corriger ou ajouter

Rédaction de la page en cours

  1. Chapitre 42
  2. Chapitre 106
  3. Chapitre 107
  4. Chapitre 104
  5. À partir du chapitre 30
  6. Chapitre 24
  7. Chapitre gaiden 11
  8. Chapitre12
  9. détaillée dans l'édition collector du volume 1
  10. Chapitre gaiden 4.
  11. Chapitre 58.
  12. Chapitres 15 et 16.
  13. Chapitres 1 et 2
  14. Chapitre 87
  15. Visibles dans le chapitre 189
  16. En japonais, la distinction entre singulier et pluriel est parfois ambiguë.
  17. Chapitre 14.